Actualités

Les Armoires de cuisine NAC nouvellement installées à Cookshire-Eaton

NAC

Installées depuis décembre dernier dans les anciens locaux de Boiserie Impérial à Cookshire-Eaton, les Armoires de cuisine NAC doublent leur superficie d’usine et entrevoient une croissance de 40 % pour l’année 2017.
Anciennement située dans le parc industriel à Sherbrooke, l’entreprise a procédé au déménagement au cours de la période des fêtes, amenant avec elle une soixantaine d’employés, dont une vingtaine résidant sur le territoire Haut-Saint-François. « On pensait perdre des employés, mais ils ont tous suivi. Certains parlent de se relocaliser dans la région », mentionne le président et directeur général, Stéphane Fortier. « Déménager une entreprise, ce n’est pas le premier choix, ajoute-t-il. On a regardé à Sherbrooke, dans la région ici. On a décidé d’aller de l’avant avec le projet Cookshire. Ici, c’est une bâtisse qu’on connaissait ». M. Fortier, propriétaire de Boiserie Impérial, à l’époque, a vendu l’entreprise à MAAX en 1999 et demeuré en poste jusqu’en 2005. « Je suis dans le même bureau que j’étais », lance-t-il.
M. Fortier mentionne que le déménagement est avant tout une décision d’affaires. « On a pesé le pour et le contre et c’était la meilleure solution pour nous de s’en venir ici. » Le coût d’acquisition des deux bâtiments, celui donnant sur la route 108 et l’autre en retrait derrière Vêtements Cookshire, le taux de taxation et la bonne participation de la ville de Cookshire-Eaton et du CLD sont les facteurs qui ont influencé ce choix, d’expliquer M. Fortier. « On a eu une bonne participation de la ville de Cookshire et du CLD. Quand tu es en affaires, c’est agréable d’avoir des réponses rapidement, pas dans quatre ou cinq jours. Que ce soit pour des dérogations, des permis, c’était très facile de faire affaire avec la municipalité de Cookshire. Ça a bien fonctionné avec MM. Ricard et Landry. » La municipalité accorde un congé de taxes pour les cinq premières années alors que le CLD apporte une aide financière. Les deux ensemble totalisant plus de 100 000 $. Le projet global impliquant l’achat des bâtiments du propriétaire Fabritek, l’achat d’équipements et le déménagement s’élève à 2 millions $.
Les Armoires de cuisine NAC étaient locataire à Sherbrooke et occupaient une superficie de plus de 20 000 pieds, dont 18 000 consacrés à l’usine. Avec la nouvelle acquisition, l’entreprise utilise une superficie totale de 35 000 pieds carrés. Elle a procédé en janvier dernier à l’ouverture de leur nouvelle salle de montre du 2334, rue King Ouest, à Sherbrooke. Outre la superficie consacrée à la production, représentant près du double, les nouveaux bâtiments procurent plusieurs avantages comme la hauteur et les quais d’embarquement, d’exprimer Sébastien Madore, vice-président à la production. « On a quatre docks. On n’en avait pas avant. On a investi dans notre propre système de dépoussiérage, on a une machine shop qu’on n’avait pas et on a un chipper pour éliminer nos rebuts », mentionne-t-il.
Bien que la production ait repris le 9 janvier dernier, l’usine ne tourne pas encore à plein régime, de mentionner le vice-président aux opérations. « On opère à 30 %. Il faut que tout le monde trouve ses repaires. On en a pour quelques semaines. » L’installation des équipements et l’aménagement des lieux sont complétés à 80 %, estime M. Madore. D’autres machineries vont s’ajouter au cours des prochains jours. « On est en train de s’ajuster pour être le plus efficace possible. »
D’ailleurs, les responsables ont bien l’intention d’utiliser les nouveaux espaces à leur maximum. Fort d’une croissance des ventes de 30 % au cours de la dernière année, M. Fortier prévoit l’augmenter à 40 % pour 2017. « Notre croissance passe par la salle de montre en Estrie et le marché américain », précise le président et directeur général. De fait, 80 % des ventes sont effectuées chez nos voisins du Sud principalement sur la côte Est, le Texas et la région de Chicago. L’entreprise qui possède déjà un réseau de ventes avec des agents manufacturiers et des distributeurs a l’intention de développer davantage le marché de ce côté de la frontière. L’arrivée du nouveau président des États-Unis, Donald Trump, avec sa politique protectionniste, n’inquiète pas M. Fortier. L’entreprise compte également développer le marché québécois, local et ontarien. « On a déjà de bons contacts en Ontario », mentionne-t-il.
Produits
Mentionnons que les Armoires de cuisine NAC œuvrent dans la conception et production d’armoires de cuisine, de vanités de salle de bains ainsi que de mobiliers sur mesure. De l’étape de la prise de commande jusqu’à la livraison, l’équipe de NAC se démarque par la qualité de ses produits, sa capacité d’innover et de proposer des décors qui repoussent les limites.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François