Actualités

Club plein air Biathlon Estrie

Biathlon

Pas moins de 80 athlètes ont pris part dernièrement à la coupe Québec 3 et NORAM, au Club plein air Biathlon Estrie, situé à La Patrie. Parmi les athlètes, 14 d’entre eux se sont classés pour la Coupe du monde ainsi que pour le Championnat canadien de biathlon, informe Pascal Russel, président du Club de Biathlon Estrie.
Du groupe, trois jeunes de l’Estrie, dont Charlotte Hamel, Léo Grandbois et Jules Burnotte, se sont classés pour participer au Championnat du monde qui aura lieu à Osrblie, en Slovaquie, du 21 au 28 février. Sandrine Charron, originaire de La Patrie, est l’entraîneur-chef du Québec et responsable du club de Biathlon Estrie. Tous les athlètes de biathlon en province passent sous sa responsabilité. Elle affirme que les trois jeunes athlètes classés au mondial ont des chances de tirer leurs épingles du jeu. D’autre part, Daniel Harvey, chef de compétition, mentionne que 11 autres biathloniens de 15 à 20 ans ont réussi à se qualifier et participeront au Championnat canadien de biathlon, qui se tiendra en Colombie-Britannique en mars prochain.
Pascal Russel explique les détails de la discipline: « Le biathlon est une épreuve combinant deux disciplines. Ce sport d’origine militaire combine endurance, nécessaire au ski de fond, calme et adresse, nécessaires au tir. La maîtrise des deux disciplines est le principe même de ce sport olympique. Il est très apprécié par son caractère spectaculaire où les retournements de situation sont légion. On a d’ailleurs coutume de dire que la course n’est pas jouée tant que le dernier tir et le dernier tour de piste n’ont pas été effectués », informe-t-il.
Le Club plein air Biathlon Estrie présentera également le 4 et 5 février prochains la Coupe Québec 4 au Club de Biathlon de La Patrie. Les 14 athlètes classés devraient tous y être « ça fait partie de leur plan d’entraînement », souligne l’entraîneur. Lors de la dernière compétition, Vincent Blais de Mégantic, un ancien ayant fait les championnats du monde, a gagné le sprint chez les hommes sénior. « Il est toujours performant et il se met au défi pour le plaisir », exprime l’entraîneur.
Le principal centre d’entraînement en Estrie est le club situé à La Patrie. « C’est un vrai site de compétition, avec une belle variété de pistes et 20 lignes de tirs », explique Sandrine Charron.
M. Harvey est tombé dans la soupe du biathlon le jour où il est devenu le conjoint d’Érika, la jumelle de Sandrine, toutes deux imprégnées de ce sport. Aujourd’hui, leurs trois enfants font du biathlon et Geneviève, leur grande fille de 15 ans, a été sélectionnée pour le Championnat canadien. Il souhaite témoigner d’une belle histoire. Un citoyen de La Patrie, Claude Morin, possédant une gravière, a un jour proposé au club de venir pratiquer le tir chez lui. « Depuis ce temps, on a toujours un beau champ de tir, il travaille fort et il entretient le site avec son voisin, on le remercie grandement », témoigne M. Harvey. Il souligne également l’implication des quelque 70 bénévoles présents.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François