Actualités

Sensibilisation à la diversité sexuelle et de genre en ruralité

ACTU-Diversité sexuelle

La Corporation de développement communautaire (CDC) du Haut-Saint-François amorce un projet afin de faire sortir de l’ombre les minorités sexuelles en ruralité et sur l’ensemble du territoire. Faire du Haut-Saint-François un environnement propice à l’insertion et l’acceptabilité de la diversité est également l’intention de l’organisme.

La CDC a reçu une aide financière de 9 000 $ du bureau de lutte contre l’homophobie, qui est désigné par le gouvernement du Québec. Il collabore avec de nombreux partenaires, afin que la société reconnaisse les personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles, transgenres et transsexuelles (LGBT). L’objectif est d’en arriver sous peu, à ce que le Haut-Saint-François accueille la diversité sexuelle et en devienne Le Haut-Saint-François vous accueille et qu’il soit un milieu fier de sa diversité, explique Jinny Mailhot, directrice générale à la CDC. « Dans une logique de développement social économique dans une MRC, pour contrer l’exode, pourquoi ne pas parier là-dessus, en invitant ou en faisant en sorte que les gens reviennent », lance Martin Mailhot, agent de projet à la CDC. Le premier pas étant fait, lors du tout premier colloque sur la diversité sexuelle et de genre en ruralité tenu en automne dernier, une sensibilisation a été implantée par les divers intervenants. Un suivi auprès d’eux a permis d’avoir une répercussion positive sur les pratiques et manières de travailler. Ce qui a eu un impact social concret sur les interventions, mentionne la directrice de l’organisme.

Pour cette année, la CDC mise sur l’accessibilité sociale et politique. Rencontrer des personnes qui vivent dans le haut et qui sont issues de la diversité. Une douzaine de personnes de tous les groupes d’âge sont d’ailleurs invitées à prendre contact avec la CDC. L’objectif est de cumuler les témoignages qui serviront à créer un recueil et permettra de mettre la lumière sur comment ils vivent. Le tout peut être traité en toute confidentialité, mentionne Jinny. Des témoignages et anecdotes seront recueillis. Des capsules vidéo sur un ton humoristique sont également parmi le projet amorcé et serviront à sensibiliser et éduquer la population à l’homophobie. « On veut que les gens du HSF nous parlent comment ils vivent ici », témoigne Jinny. Tout comme le colloque, la CDC effectuera un suivi sur l’impact social afin de voir quel est le changement sur la vision et le regard des gens envers la population en général, ainsi que les acteurs du milieu, élus et différents partenaires, explique la directrice.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François