Actualités

Citrouille en fête à La Patrie

ACTU-Citrouille

Fort du succès obtenu à sa première année, le projet multigénérationnel Citrouille en fête, visant à valoriser tous les groupes d’âge, revient pour une deuxième édition à La Patrie. Outre le fait de regrouper la communauté et particulièrement les jeunes, l’initiative a permis d’amasser à sa première édition plus de 3 000 $ répartis entre l’école Notre-Dame-de-Lorette et le CPE Le Ballon Rouge.

Mentionnons que les jeunes de l’école primaire et du Centre de la petite enfance auront à semer, entretenir, nourrir, récolter avec les plus grands et vendre le fruit de leur production. L’objectif, d’expliquer Hélène Bourgeois, une des organisatrices avec Carole Paquette, est « de valoriser tous les groupes d’âge de la communauté, à briser l’isolement, encourager le partage et l’échange, de créer de nouveaux liens en cultivant tous ensemble petits et grands des courges et des citrouilles. »

Mme Bourgeois ajoute « notre coup de cœur l’an dernier a été, le jour de la récolte, où tous les groupes d’âge étaient réunis lors d’une magnifique journée ensoleillée sous une ambiance de partage, de gratitude et d’enthousiasme particulier de la part des enfants. »

Lancement

C’est lors d’une petite cérémonie tenue récemment à l’école Notre-Dame-de-Lorette que l’on a procédé au lancement de la deuxième édition. Comme l’année dernière, un concours de dessin était organisé pour déterminer lequel servira d’emblème sur les quelque 500 macarons promotionnels qui seront mis en vente au cours des prochains jours, si ce n’est pas déjà fait. Le choix du dessin gagnant se fait par tirage au sort. Simone Villemure-East est l’auteure du dessin qui se retrouvera sur les macarons. Elle remporte un forfait d’une nuitée pour une famille dans un tipi, gracieuseté du Domaine Nature L & M (Lise Pratte et Michel Poirier). D’autres prix de participation ont été remis à cette occasion. Clémence Villemure-East, Maude Dubreuil et Mathieu Bourque ont gagné un laissez-passer d’une famille pour une visite de jour à l’ASTROLab du mont Mégantic, une visite guidée de jour de l’Observatoire ainsi qu’un atelier de confection et lancement d’une fusée. Pour sa part, le jeune Donovan Boucher se mérite un forfait de pêche pour une famille gracieuseté du Domaine Nature L & M. D’autre part, l’artiste Denis Giroux de La Giroux-ette a fabriqué trois médailles qui ont été remises aux trois premiers gagnants. L’épicerie Bonichoix a également contribué à la petite fête en remettant des sacs de lait pour la collation. Mentionnons que la Caisse Desjardins des Hauts-Boisés contribue en défrayant le coût de fabrication des macarons.

Retombées

Les retombées de la première édition sont multiples. Plusieurs journées de rassemblement multigénérationnel, possibilité à la population de se procurer des produits locaux frais (courges) en plus de remettre à la Relève du Haut-Saint-François des courges qui ont été redistribuées à des familles dans le besoin. On a également offert aux Chevaliers de Colomb, pour la guignolée, tous les pots de conserves excédents de l’événement du 22 octobre dernier.

Quant aux sous amassés, un montant de 1 200 $ a été remis à l’école Notre-Dame-de-Lorette pour diverses activités comme pour le Katag, une entreprise qui se spécialise dans les jeux d’animation avec épées en mousse, ainsi qu’une participation au financement de deux journées de ski au mont Orford. Le CPE Le Ballon Rouge n’a pas été en reste avec un montant de 1 100 $ qui lui a permis l’achat d’équipement en lien avec l’activité physique comme un jeu d’eau 800 $ et trois tricycles d’une valeur de 300 $. Précisons que l’événement de Citrouille en fête est prévu pour le samedi 30 septembre de 10 h à 11 h, à l’Abri-bois de La Patrie.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François