Actualités

Festival écossais, le Ceildhi à Scotstown

actualite

Les festivités à caractère écossaises, notamment le Ceildhi, se dérouleront au parc Walter MacKenzie de Scotstown, les 4, 5 et 6 août prochains. Très populaires, les responsables attendent plusieurs centaines de personnes au cours de cette fin de semaine.
Toute la population du Haut-Saint-François est invitée à participer à l’événement, d’expliquer Lisa Irving, membre du comité organisateur, mais avoue qu’il s’agit d’une belle occasion pour les résidants de Hampden et Scotstown de se retrouver avec les anciens. « Plusieurs personnes qui ont quitté la région reviennent pour l’occasion. Ça fait un genre de retrouvailles », d’exprimer Mme Irving.
Les festivités se mettront en branle le 4 août en soirée avec la présentation du duo Mike Patrick et Kylie Côté. Des frais de 10 $ sont demandés pour l’activité. Le lendemain, on retrouvera en après-midi, une exposition de photos sous le chapiteau, accompagnée d’une dégustation de crème glacée aux fraises communément appelée, strawberry social. Les personnes désireuses de savourer cette gâterie devront débourser 10 $. Un souper de type méchoui, sur réservation, est également prévu. Les amateurs de musique seront servis à souhait avec le groupe de John MacAulay qui fera danser les gens au cours de la soirée. Un coût de 10 $ est demandé pour assister à la prestation.
Les festivités reprennent le lendemain. Si Dame nature est clémente, le rendez-vous s’effectuera dans les prairies de Mme Madeleine Irving, situées aux abords de la route 257. En cas de pluie, les activités se feront sous le chapiteau au parc Walter MacKenzie. L’activité haute en couleur regroupera pas moins d’une quarantaine de clans écossais qui déambuleront avec leur tartan. On profitera de l’occasion afin de procéder à la bénédiction des tartans. Des jeux comme le tir du haggis et un pique-nique sont également prévus. Un coût de 5 $ sera demandé pour cette activité. Pas moins de 300 personnes sont attendues pour la bénédiction des tartans

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François