Actualités

Les finissants de la cuvée 2017

Finissants

Le Centre de formation professionnelle du Haut-Saint-François a souligné la réussite de ses nombreux finissants à l’occasion d’un gala en leur honneur. Plus d’une vingtaine d’élèves ont complété avec succès leur formation dans différents programmes auxquels nous retrouvons comptabilité, adjoint administratif, secrétariat ainsi qu’opération d’équipements de production (OEP).
Le personnel enseignant et la direction du centre sont fiers de souligner les étudiants qui obtiennent leur diplôme. En comptabilité, douze élèves ont terminé leurs études, sept en adjoint administratif et quatre en secrétariat. À ce nombre, cinq autres élèves s’ajoutent en opération d’équipements de production.
Parmi eux, certains ont reçu un prix particulier et/ou un Méritas. Samy-Jane Roy reçoit le prix Esprit d’équipe, Jean Durette, Alexandre Daigle et Carole Roy obtiennent le prix Courage. Samy-Jane Roy et Paige Roy le prix Sociabilité alors qu’Alexandre Daigle et Michaël Labrecque se méritent le prix Sens des responsabilités. David Paré-Laroche et Amélie St-James obtiennent le prix Efforts et persévérance ainsi que Jean-François Bolduc et Isabelle Sanders récoltent le prix Développement des compétences. Les Méritas attribués aux élèves modèles ont été remis à Jean-François Bolduc, Martine Magnin, Marie-Pier Jacques et Patricia Roy.
Pour la formation en opération des équipements, la commission scolaire a investi 100 000 $ cette année, pour l’amélioration de la classe, mentionne l’enseignant Éric Thibault. Les élèves bénéficient d’un local à la fine pointe de la technologie. « Les finissants formés ici sont minutieux, compétents, ils ont du savoir-faire », souligne M. Thibault. Il précise qu’ils sont capables de fabriquer une pièce de A à Z. Ils ont les aptitudes pour le dessin technique, ils contrôlent les procédés de fabrication et commande numérique. Finissante en opération d’équipements, Samy-Jane Roy exprime « on apprend à notre rythme, pour nos stages, on choisit la place qu’on veut travailler et les profs envoient la demande ». Éric Thibault souligne « le taux de placement est à 100 % et la demande grimpe d’année en année. » Samy-Jane ajoute tout sourire « les employeurs nous chantent la pomme. » Ayant reçu quelques honneurs, le finissant en OEP Jean-François Bolduc a effectué son stage chez Mesotec à Saint-Élie-d’Orford, où il attendait au moment d’écrire ces lignes, une offre d’emploi concrète. Mesotec est un important fabricant de pièces, spécialisé en aérospatiale. Il compose, usine, fabrique ou répare entre autres, des composantes mécaniques pour des moteurs réservés à l’aviation civile et militaire.
Le Centre de formation professionnelle du HSF se démarque par son avant-gardisme et sa réponse rapide envers les besoins des étudiants. Ce dernier offre les entrées et débuts de formation en continu durant l’année, explique Yolande Chabot, enseignante en secrétariat. À titre d’exemple, cette approche donne l’opportunité à un jeune qui est sur le point d’abandonner le secondaire régulier de passer directement à une formation professionnelle et ainsi obtenir un métier. Il en est de même pour un adulte qui se retrouve du jour au lendemain sans emploi ou a eu un accident et doit se réorienter. L’élève adulte peut entrer en formation à tout moment ce qui évite souvent un stress supplémentaire face aux défis financiers auxquels les adultes sont confrontés.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François