Actualités

Gala des Mérites de la Cité-école Louis-Saint-Laurent

Mérite scolaire

Comme se veut la pratique, la Cité-école Louis-Saint-Laurent a tenu son gala mérite scolaire dernièrement. Plusieurs élèves ont reçu les honneurs, se démarquant dans les diverses sphères de sélection.
Pas moins de 120 distinctions ont été remises dans lesquelles une jeune fille s’est démarquée du lot. Mélissandre Berrouard, étudiante finissante, s’est vue décerner les honneurs à quelques reprises. Elle a obtenu 90 % de moyenne, soit la meilleure moyenne de son niveau. Elle a raflé le prix Profil sciences, Profils Élite et a reçu le grand prix de l’Assemblée nationale offert par Mme Sarah Lévesque, attachée politique de M. Ghislain Bolduc, député libéral de Mégantic. Outre la reconnaissance des performances académiques, les étudiants des différents secteurs scolaires, s’étant démarqués, se sont vus reconnus pour leurs aptitudes, leur persévérance, leur sens de l’engagement et encore plus.
Antoine Nicol a reçu le mérite du lieutenant-gouverneur. Cette médaille reconnaît l’engagement, la détermination et le dépassement de soi. Le prix du Gouverneur général, la récompense la plus prestigieuse de toutes, offert à l’élève ayant obtenu la meilleure moyenne au terme de ses études secondaires a été remis à Kristel Breton-Larrivée. En premier secondaire, elle avait déjà prédit qu’elle obtiendrait cette médaille, souligne le directeur, André Lachapelle. « Continue de te fixer des buts, des objectifs et des rêves », ajoute-t-il. Interrogée sur la question, Kristel mentionne « ma sœur avait failli l’avoir », depuis, c’est ce qui l’a poussé à se surpasser. Humble et vraisemblablement heureuse de la récompense, l’étudiante maintenant au cégep affirme « c’est comme si je n’y croyais pas encore. » La distinction lui a valu une bourse de 1000 $ auquel elle explique avoir aussi reçu une autre de 2000 $ de l’entreprise Graymont. Kristel souhaite devenir comptable agréée; la somme reçue l’aidera à atteindre ses objectifs.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François