Actualités

Carrefour jeunesse-emploi du Haut-Saint-François

AGA CJE

Pas moins de quarante personnes se sont regroupées à Ascot Corner, à l’occasion de l’assemblée générale annuelle du Carrefour jeunesse-emploi (CJE) du Haut-Saint-François. L’année fût marquée par des changements considérables dans les services et des actions pour cibler davantage la jeunesse ont été mises en place.
Visiblement fier, le directeur général Sylvain Lessard mentionne avoir eu une audience record. « La présence de 17 jeunes, clients de l’organisme, était une preuve vibrante de l’importance qu’a le CJE pour la jeunesse du Haut-Saint-François », témoigne-t-il. Parmi eux se retrouvait Jessica Laverdière. Livrant son expérience avec l’organisme, elle a présenté son cheminement et expliqué la différence que le CJE a eue sur l’atteinte de ses objectifs professionnels. « Elle a souligné que sans le support de son intervenante, elle n’aurait peut-être pas terminé son secondaire et son DEP comme elle le souhaitait », raconte M. Lessard.
L’organisme a pour mission d’accompagner et guider les jeunes de 16 à 35 ans en leur offrant une multitude de ressources et de soutien en vue d’améliorer leur avenir. Que ce soit pour faire un retour aux études, un premier ou un nouvel emploi, effectuer un virage professionnel, avoir une nouvelle carrière ou de l’aide au démarrage d’une entreprise, le CJE contribue grandement à l’essor des jeunes et souhaite du coup, attirer la relève et freiner l’exode. L’organisme siège et est présent sur de nombreux comités; il travaille en collaboration avec divers partenaires du milieu ainsi qu’au niveau scolaire. Pour le dernier exercice financier, le CJE a poursuivi ses interventions et ses services d’accompagnement. L’équipe a été marquée par des changements substantiels. Des actions ont été mises en place et des nouvelles pratiques ont été reformulées pour cibler davantage la clientèle jeunesse. Le professionnalisme et la capacité d’adaptation des neuf membres du personnel ont été soulignés par le président du conseil d’administration du CJE, Stephen P. Gauley, ainsi que par le directeur Sylvain Lessard. Ce dernier a présenté le bilan avec fierté et le sentiment du travail accompli.
Pour le volet Service d’aide à l’emploi ayant un budget de 290 365 $, le CJE a reçu 1459 visiteurs, fait 218 rencontres de clients à l’extérieur du centre. Sur ce nombre, 341 étaient de nouveaux participants, lesquels 50 ont intégré un emploi, 37 l’ont maintenu et 20 sont retourné aux études ou ils y sont demeurés.
Pour la dernière année, 59 496 $ au total ont servi aux projets IDÉO 16/17, On t’accompagne dans ton cheminement et Jeunes en action, piloté par Éric Delorme, intervenant, et Ginette Jolin, coordonnatrice au CJE. Ils ont donné d’excellents résultats parmi les objectifs de soutenir, d’encourager au niveau scolaire, d’éviter le décrochage et d’aider les jeunes qui éprouvent des difficultés socioprofessionnelles, à l’insertion et au maintien de leur emploi. Pour le futur, Éric Delorme mentionne « … l’union fait la force. Alors, je souhaiterais continuer à développer une approche dans laquelle l’ensemble des ressources du HSF devienne une seule équipe. Je rêve d’une forme de “magasin général de services” pour ceux qui ont besoin d’aide », exprime M. Delorme.
On apprend que IDÉO 16/17 et Défi de l’entrepreneuriat jeunesse ont pris fin en décembre dernier pour être remplacés par une formule similaire: le Créneau carrefour jeunesse. Sensiblement pareil à l’ancienne démarche, il comporte différents volets et cible une clientèle de 15 à 19 ans. Véronick Beaumont, agente de projets et de communication, a présenté les récentes intentions pour le Créneau carrefour jeunesse auquel l’équipe s’affaire depuis le début de l’année. Ce dernier mise sur des actions plus concrètes et ciblées afin d’agir de façon à avoir un effet direct sur les problématiques ou enjeux que rencontrent les jeunes. La complémentarité des services et le développement de partenariats stratégiques permettront de renforcer la capacité d’intervention du CJE, détaille le rapport annuel. Mme Beaumont a précisé les services qu’apporte la nouvelle mesure qui se partage en trois composantes, soit la Persévérance scolaire et l’autonomie personnelle, l’Entrepreneuriat, le Bénévolat et le Volontariat et la dernière, la Gouvernance, en impliquant les jeunes dans les conseils d’administration. Dans le même ordre d’idée, M. Lessard fait mention « au moment des élections, cinq jeunes utilisateurs des services du CJE ont posé leur candidature pour obtenir un poste d’administrateur jeunesse sur le conseil d’administration. Ce sera pour Mathieu Drouin, Jessica Laverdière et Sylvain Lefebvre, leur première expérience au sein d’un CA », souligne-t-il, démontrant ainsi toute l’importance et l’impact motivateur qu’a le Carrefour jeunesse-emploi sur la relève de demain.
La Coopérative jeunesse de services qui aide les jeunes de 12 à 15 ans à mettre sur pieds un projet d’entreprise pendant les vacances scolaires a permis à douze jeunes et deux animateurs de recevoir une rémunération pour le travail accompli totalisant 5 900 $ auquel un budget de 11 375 $ en subvention et en dons a servi au financement, aux salaires et aux dépenses reliés au fonctionnement.
Place aux jeunes a pour objectif de faciliter la migration et le maintien des diplômés de 18 à 35 ans en région. Olivier Jean, agent de migration Place aux jeunes, a présenté le bilan, auquel il indique que plus de 200 clients sont passés au centre pour obtenir divers services tels de l’aide en recherche d’emploi ou à titre d’exemple, une demande d’accompagnement plus soutenue dans leurs démarches d’intégration sociale. De plus, il précise que 340 nouveaux clients sont venus pour avoir de l’aide sur tous projets confondus, mentionne M. Jean. Les statistiques démontrent que 73 heures ont été consacrées aux activités dans le cadre des séjours exploratoires et journées découvertes dont 16 personnes y ont participé ainsi que 32 nouveaux candidats ont été accompagnés dans l’année. Une belle réussite, puisque le projet Place aux jeunes a contribué à la venue de six nouveaux arrivants, en région. Les activités pour ce service ont compté sur un budget de 55 823 $.
Défi de l’entrepreneuriat jeunesse a comme objectif le développement de la culture entrepreneuriale et d’une relève dynamique. Il a communautairement contribué à la rencontre de 14 promoteurs, 12 coopérants CJS et une visite d’un entrepreneur au CJE. À la Cité-école, 18 apprentis cuisiniers ont participé en collaboration avec plusieurs partenaires au Lunch presque parfait ayant pour objectifs la saine alimentation, l’esprit d’entreprendre et le sentiment d’appartenance. D’ailleurs, une série téléréalité a été tournée où les jeunes ont été responsables du projet. Le 5@7 Fierté d’entreprendre a connu un heureux succès où 55 participants y ont assisté ainsi que plusieurs acteurs du secteur. De plus, le Haut-Saint-François en affaires a rassemblé 74 entrepreneurs. En milieu scolaire, l’organisme a participé à 5 accompagnements de projet (enseignants et élèves), 157 élèves ont été touchés par des activités à saveur entrepreneuriale et 23 enseignants ont été sensibilisés à l’entrepreneuriat. Le tout avec 38 892 $ de budget de fonctionnement.
Le Carrefour jeunesse-emploi demeure un partenaire présent et très impliqué dans le milieu.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François