Actualités

3 types d’outils indispensables pour le trappeur

Chasse

Ours, rat musqué, castor, vison, renard, raton laveur, loutre… vous aimeriez vous adonner au piégeage ? Cette activité requiert évidemment quelques outils de base, voici ceux dont vous ne sauriez vous passer !

1. Les pinces

Une simple paire de pinces est un outil des plus utiles pour le trappage. Or, elles ne suffiront pas pour toutes les tâches, notamment pour couper le câble après la capture de votre gibier. Pour ce faire, munissez-vous de pinces coupe-câbles qui, comme leur nom l’indique, sont spécifiquement conçues pour ce travail. Ces pinces sont également essentielles pour tout trappeur qui souhaite fabriquer ses propres collets. Enfin, les pinces servant à ouvrir les pièges en X (Conibear) sont un «must». Cet outil indispensable permet d’ouvrir facilement et rapidement ce type de pièges, et ce, de façon sécuritaire.

2. Les sécateurs

À l’instar des pinces, les sécateurs peuvent s’avérer pratiques pour une foule de tâches, notamment si vous devez couper de petites branches pour mieux stabiliser vos pièges ou les camoufler.

3. Les couteaux

Le dépiautage des prises exige une grande précision, pour laquelle des couteaux spécialisés sont requis, les couteaux de chasse aux lames épaisses ne conviennent pas. Parmi les couteaux de piégeage les plus pratiques, le couteau triangulaire (utile pour pratiquement toutes les espèces), le couteau rond (« couteau à castor ») et le couteau allongé (précieux, entre autres, pour le petit gibier tel que la belette ou le rat musqué) représentent de bons investissements. Pour un travail bien fait, aiguisez soigneusement vos lames et veillez à les protéger afin qu’elles demeurent tranchantes comme des rasoirs.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François