Éditorial

Une participation correcte sans plus

Pierre Hébert

L’élection municipale du 5 novembre dernier change le visage politique pour certaines municipalités avec de nouveaux conseillers. Toutefois, six municipalités sur 14, Cookshire-Eaton, Dudswell, Canton de Lingwick, La Patrie, Scotstown et Canton de Westbury, se retrouvent avec un nouveau maire ce qui pourrait changer la dynamique autour de la table des maires à la MRC du Haut-Saint-François.

Cependant, plusieurs nouveaux maires ne sont pas dépourvus d’expérience puisqu’ils siégeaient déjà à titre de conseillers. Il s’agit de Sylvie Lapointe à Cookshire-Eaton, Mariane Paré à Dudswell, Johanne Delage à La Patrie, Céline Gagné, ancienne mairesse du Canton de Lingwick qui effectue un retour et Gray Forster pour Westbury. Seul le maire de Scotstown, Dominique Boisvert est dépourvu d’expérience en politique municipale. Pour les deux autres municipalités dont le siège de maire était en élection, Lyne Boulanger à East Angus et Richard Tanguay à Weedon se sont vus renouveler la confiance de leurs électeurs. Outre les sièges de maires dans huit municipalités, trois autres notamment Ascot Corner, Bury et Scotstown avaient des élections pour le poste de conseiller.

De ce lot, la municipalité de Dudswell retient l’attention. La mairesse, Mariane Paré, devra composer avec un nouveau conseil, démuni d’expérience dans le domaine. Les quatre conseillers sortants se sont tous fait battre. D’autres municipalités auront une période d’adaptation avec un conseil comptant de deux à quatre nouveaux élus.

Par ailleurs, il semble que la chose politique ait suscité un intérêt relatif particulièrement pour celles qui avaient des luttes au siège de maire. La Patrie, par exemple, arrive en tête de liste avec un pourcentage de participation de 65,9 % suivi de Chartierville avec 63,7 % alors que les plus populeuses Cookshire-Eaton et East Angus ferment la marche avec 45,8 % et 46,6 %. Comment interpréter cet écart ? Les citoyens des plus petites municipalités, en termes de population, sont-ils plus soucieux du choix de leurs dirigeants que les plus grandes ? La municipalité de Dudswell où tous les postes étaient en élection a récolté un taux de participation de 55,1 %. La moyenne de participation pour les municipalités ayant eu des courses à la mairie s’élève à 53 %. C’est correct pour certaines, mais inacceptable pour d’autres surtout lorsque l’on tient compte que le palier municipal est celui le plus près du citoyen et celui qui a la plus grande influence sur le payeur de taxes. Mentionnons que le maire de Newport, Lionel Roy, est celui qui a obtenu le plus fort pourcentage de votes avec 85,76 %.

Femmes élues
Par ailleurs, près de la moitié des 14 municipalités formant le conseil des maires à la MRC du Haut-Saint-François sont occupées par des femmes, soit 6 municipalités représentant 43 %.

Enfin, bravo aux électeurs qui se sont prévalus de leur droit de vote. Ils ont influencé d’une façon ou d’une autre la sélection de leurs dirigeants. Électeurs, vous avez modelé le visage de votre conseil municipal. Maintenant, le temps démontrera si les choix se sont avérés judicieux. Si vous avez des corrections à faire, vous pourrez à nouveau le faire dans quatre ans ou participer aux séances du conseil municipal, c’est ça la démocratie.

Article précédentArticle suivant
©2018 Journal Le Haut-Saint-François