Actualités

Quatre nouveaux maires et autant de réélus

actualite

Les citoyens de huit municipalités dont on retrouvait des courses à la mairie ont fait leur choix en désignant quatre nouveaux maires et renouvelant leur confiance envers autant de maires sortants.

Les municipalités de Cookshire-Eaton avec Sylvie Lapointe, Dudswell Mariane Paré, La Patrie Johanne Delage et Westbury Gray Forster comptent un nouvel élu à la tête de leur municipalité. Quant aux contribuables de Chartierville, East Angus, Newport et Weedon, ils ont réitéré leur appui envers leur dirigeant sortant soit Denis Dion, Lyne Boulanger, Lionel Roy et Richard Tanguay. Mentionnons que Céline Gagné, ancienne mairesse de Lingwick, effectue un retour en étant réélue par acclamation.

Chartierville
À Chartierville, le maire réélu, Denis Dion, ne semblait pas surpris de sa victoire au lendemain des élections. « Non, je ne suis pas surpris. Le monde a sorti voter. Je pense que les gens voulaient continuer avec l’expérience et le suivi. J’ai vu beaucoup de gens et j’ai vu surtout une volonté de continuer. » Le maire Dion mentionne vouloir poursuivre ses démarches pour attirer de nouveaux arrivants à Chartierville. « Je ne veux pas juste qu’on vende des maisons existantes. Je veux en voir de nouvelles. » Le maire complète en soulignant « on a une belle équipe; on va continuer à travailler ensemble. »

Cookshire-Eaton
Même si elle était relativement confiante, la nouvelle mairesse de Cookshire-Eaton, Sylvie Lapointe, s’est montrée surprise du faible écart avec son plus proche adversaire. Elle attribue sa victoire au porte-à-porte. « J’ai fait 1 111 portes sur 2 100. J’ai fait tous les secteurs, mais j’ai axé surtout sur le rural. » Mme Lapointe mentionne que sa priorité sera de revoir et préparer le prochain budget. « Je veux faire plus avec moins et je vais mettre les gens au courant des décisions. » Quant au conseil municipal, passablement changé avec quatre nouveaux venus, Mme Lapointe mentionne « je les connais pas tous, mais j’ai hâte de voir leur potentiel. Je pense avoir une bonne équipe. »

Dudswell
Au moment de notre entretien, l’ancienne conseillère au siège 6 et nouvelle mairesse de Dudswell, Mariane Paré, en était à préparer la première rencontre du conseil municipal. « Avec les six nouveaux conseillers, on va faire le tour des dossiers puis choisir nos orientations. »
Les dossiers à venir seront ceux des bâtiments municipaux ayant fait l’objet de consultations et le développement de rues pour accueillir de nouvelles familles. Mme Paré concède que, par le passé, certains dossiers ont trainé en longueur et ont pu amener de l’insatisfaction parmi la population. « Sans être une PME, notre rôle à la municipalité reste de réfléchir et d’agir. »
Mariane Paré a affronté quatre autres candidats lors de la course à la mairie. Elle parle de ses huit années passées au conseil comme ayant été « un atout » face à ses adversaires lors de l’élection.

East Angus
À East Angus, Lyne Boulanger a obtenu près de 75 % des voix des électeurs. « C’est une belle reconnaissance. Je l’apprécie grandement, d’autant plus que, cette fois-ci, c’est un mandat qui m’est confié directement par les citoyens, plutôt que le conseil. J’en suis donc fière. Je crois que les gens ont choisi l’expérience et la connaissance des dossiers. »
Mme Boulanger félicite les candidats qui se sont présentés aux postes de conseillers. « Ça m’a fait chaud au cœur de voir qu’autant de gens voulaient apporter un plus à la ville. »

Qui dit automne, dit préparation de budget municipal. « Avec le nouveau conseil, on va, dans un premier temps, prendre connaissance des enjeux. Par exemple, dans le dossier de la salle communautaire, le comité va présenter ses recommandations au conseil. Ensuite, on pourra prendre une décision. »

La mairesse Boulanger mentionne avoir reçu une belle vague d’amour qui l’a « rassurée et fait du bien. »

La Patrie
À peine fut-elle élue que Johanne Delage s’est mise au travail. « J’ai pas arrêté deux minutes depuis lundi. J’ai littéralement la broue dans le toupet ! » Les dossiers étant en suspens depuis un mois à cause des élections, la nouvelle mairesse sortait d’une rencontre avec le service des incendies en vue du budget à passer dans à peine deux semaines. À court terme, un de ses objectifs sera de rencontrer les maires des municipalités avoisinantes. « C’est par le travail d’équipe qu’on va pouvoir réaliser de grandes choses. Je pense bien entendu à la route 257 qui est un gros dossier. »
Mme Delage avoue que son élection fut une belle surprise. Elle avait néanmoins mené une campagne électorale irréprochable. « J’ai fait toutes les portes de la municipalité ! J’ai toujours fait mes campagnes de cette manière, alors j’allais pas changer ma méthode. Quand les gens n’étaient pas là, je leur laissais un petit mot personnalisé avec mon dépliant. Ma priorité, c’est notre municipalité. On va entendre parler de La Patrie. »

Newport
À Newport, Lionel Roy a été réélu avec 86 % des votes. « Je pense que la réponse est nette. On espérait 75-80 % des votes, mais on a eu encore plus. Les gens veulent qu’on continue de même », témoigne le maire. Ce haut degré de satisfaction transparait également au niveau du conseil, alors que cinq des six conseillers présents lors du dernier mandat ont été élus sans opposition. « On repart d’où on avait laissé avant les élections. On travaille pour la population. Les taxes sont basses à Newport. Ici, c’est un peu des dossiers de routine. Il n’y en a pas qui sont particulièrement chauds. Mais il reste que la situation avec Valoris est inquiétante. »

Weedon
Le maire Richard Tanguay s’est montré un peu surpris. « Je commençais à avoir des doutes vers la fin de la campagne. » Avec 56,85 % des voix, le maire mentionne : « je pense avoir gagné avec une majorité acceptable. » Interrogé à savoir si le dossier de la marijuana médicinale aurait été son billet pour une réélection, le maire croit plutôt que c’est attribuable à l’ensemble des réalisations et à l’information transmise aux citoyens. « J’ai essayé de donner le plus d’information possible. J’ai essayé de répondre à toutes les questions et expliquer sur internet le mode de fonctionnement municipal. » Le maire Tanguay ajoute que le porte-à-porte lui a permis de prendre conscience de certaines choses qui influenceront sa façon de faire. « Je me suis rendu compte que la population était plus pro environnement et que moi j’allais plus modérément. » Pour M. Tanguay, la priorité « est de garder le cap, continuer à amener la municipalité vers du développement économique. » Mais avant tout, le maire se proposait de donner un coup de fil aux promoteurs du projet de marijuana médicinale pour les rassurer quant à l’avenir du dossier.

Westbury
Le nouveau maire de Westbury, Gray Forster, n’est pas surpris de sa victoire. « Les gens disaient qu’ils voulaient du changement. » Ayant effectué beaucoup de porte-à-porte, il mentionne avoir constaté que le territoire est vaste et les besoins variés selon les secteurs plus urbains ou agricoles. Sa priorité, « ça va être de consulter les gens, savoir leurs besoins pour faire un lac-à-l’épaule et planifier les prochaines années. » Le nouveau maire réitère la volonté de vouloir travailler avec ses voisins tout en préservant l’indépendance de sa municipalité.

Article précédentArticle suivant
©2018 Journal Le Haut-Saint-François