Sports

Le CPA honore la mémoire d’une pionnière

patin artistique

La compétition Invitation Suzanne Cathcart a réuni 167 patineuses artistiques à l’aréna Robert-Fournier d’East Angus, les 18 et 19 novembre derniers. Les participantes étaient âgées de 5 à 15 ans et provenaient des régions de l’Estrie, du Centre-du-Québec et de la Capitale-Nationale/Chaudière-Appalaches.

Manuelle Bernier est la responsable des compétitions au Club de patinage artistique (CPA) d’East Angus et nous parle du nouveau système de classement. « On veut encourager les jeunes filles et leur participation. On a donc implanté localement le système de rubans créé par Patinage Canada. Avec ça, les patineuses ne sont pas comparées aux autres, mais avec elles-mêmes. Cette fin de semaine, les catégories conventionnelles avec des médailles ne représentent qu’une minorité des épreuves. »
De cette manière, Mme Bernier espère conserver l’intérêt des petites athlètes. « C’est important de leur faire aimer le patin pour qu’elles restent. Ce sont nos toutes petites qui rendent le club vivant. C’est en ayant un grand bassin de jeunes qu’on arrive à avoir des grandes qui nous représentent plus tard. »

Ariane Boissé, 10 ans, et sa sœur Maude, 7 ans, étaient descendues de Bonsecours en compagnie de leur grand-père pour participer à la compétition. Celles-ci évoluent avec le CPA de Valcourt. Ariane pratique le patinage artistique depuis deux ans et en était à sa deuxième édition de l’Invitation Suzanne Cathcart. Elle qualifie sa prestation de la matinée comme ayant été « stressante ». Sa jeune sœur se préparait pour son tout premier numéro devant public.

L’organisatrice Manuelle Bernier confirme que la présente édition a réuni « moins de participantes que les autres années. On avait invité les clubs de cinq régions. Comme il y avait d’autres compétitions en même temps que nous, la Mauricie et Richelieu/Yamaska ne sont pas venus. »

Le CPA d’East Angus a tenu à honorer la mémoire de Mme Madeleine Piau Cathcart, décédée quelques jours avant la tenue de la compétition Suzanne Cathcart. L’événement sportif porte le nom de sa fille morte subitement en 1983 et qui était un espoir olympique pour le club et la région. Madeleine Piau Cathcart « a rendu possible cette compétition. Elle était très connue dans le monde du patinage artistique. Les juges provenant de l’extérieur savaient qui elle était », se remémore Manuelle Bernier.

Article précédentArticle suivant
©2018 Journal Le Haut-Saint-François