Actualités

Nouveau Plan d’aménagement forestier intégré tactique (PAFIT)

actualite

La Table de gestion intégrée des ressources et du territoire (TGIRT) de l’Estrie tenait récemment une rencontre d’information en lien avec le nouveau Plan d’aménagement forestier intégré tactique (PAFIT) du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP). L’activité a eu lieu au Musée de la nature et des sciences de Sherbrooke.

Le PAFIT étant présentement en consultation publique jusqu’au 22 décembre, la rencontre visait des échanges entre la population et les intervenants du milieu à propos du contenu du document et des enjeux d’actualité pour la forêt estrienne. Lors de l’après-midi, des tables thématiques sur la forêt publique, la faune et la biodiversité, la culture forestière et les produits du bois étaient présentées pour faciliter les discussions entre les participants et les experts présents. Une salle spécialement aménagée diffusait des capsules vidéo informatives abordant l’aménagement forestier en terre publique et le processus de consultation en cours. Finalement, un poste informatique était disponible pour permettre aux visiteurs de laisser directement leurs commentaires ou recommandations en lien avec le PAFIT sur le portail du MFFP.
Les citoyens ont également accès de leur domicile à ce document, celui-ci étant hébergé jusqu’au 22 décembre au https://tgirt.ca/fr/, afin qu’ils puissent eux aussi émettre questions ou commentaires. Après cette date, le nouveau PAFIT produit pour la région de l’Estrie sera approuvé et couvrira la période 2018-2023. Le plan est revu tous les cinq ans. Il présente les objectifs d’aménagement durable des forêts ainsi que la stratégie d’aménagement forestier retenue pour être réalisée sur les terres publiques. Les solutions retenues permettront de choisir adéquatement les meilleurs scénarios sylvicoles.

Le territoire concerné par le PAFIT est compris à l’intérieur des limites de l’Estrie et couvre une superficie de 425  km2, ce qui représente 4,2 % du territoire de la région administrative. Il est morcelé et réparti dans trois municipalités régionales de comté, soit celles du Granit, du Haut-Saint-François et des Sources. La MRC du Granit est la plus importante en matière de représentativité, avec 81 % de la superficie aménagée. Suivent, en ordre d’importance, les MRC du Haut-Saint-François avec 17 % et des Sources avec 2 %.

À l’échelle locale, les terres publiques visées par l’aménagement représentent 26 km2 à La Patrie, 25 km2 à Hampden, 11 km2 Lingwick et 9 km2 à Chartierville. À titre d’intervenants du milieu présents à la rencontre d’information, nous retrouvions Jean-Paul Gendron, président de la TGIRT, et Jérôme Simard, aménagiste à la MRC du Haut-Saint-François. Au total, 16 personnes se sont présentées entre 12 h 30 et 17 h. Les organisateurs sont très heureux du déroulement de l’après-midi et songent à retenir cette formule conviviale pour le futur, en souhaitant toutefois rejoindre un plus grand nombre de participants.

Les frais de fonctionnement de la TGIRT sont assurés par la MRC du Haut-Saint-François, via le Programme d’aménagement durable des forêts (PADF).

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François