Actualités

Il n’y a pas d’âge pour réaliser son rêve

Francine Chouinard

Francine Chouinard, auteure-compositrice-interprète de Weedon, lançait récemment un premier album de chanson, à l’âge de 62 ans.

Il y a quelques années, Francine Chouinard a ressenti le besoin de laisser une trace tangible à ses enfants et petits-enfants. Ce souhait s’est concrétisé avec la sortie de J’aimerais te dire, son premier livre coécrit avec Nicole Goupil et publié à compte d’auteur en octobre 2012. En guise de complément au livre, Mme Chouinard caressait le rêve de produire un album de chansons.

Le rêve est devenu réalité, cette fois-ci, avec l’aide de Marie-Anne Catry, artiste multidisciplinaire de Stoke. J’aimerais te dire en chansons est le fruit d’un processus de 15 mois. « Marie-Anne m’a aidé à peaufiner et optimiser les 13 chansons au niveau des textes et des mélodies dans son studio d’enregistrement. Elle a été d’une indispensable assistance en m’encourageant à me faire la porte-voix des nombreuses personnes qui pourraient se reconnaitre dans mes chansons », admet Francine Chouinard.

Le lancement du CD a eu lieu au Centre culturel de Weedon. Dans l’assistance, l’un des spectateurs les plus fiers était Gilles, le mari de Mme Chouinard. Il était aussi l’un des plus surpris. « On a été ensemble 43 ans et je ne l’avais jamais entendu chanter ! » Pendant longtemps, Francine Chouinard n’envisageait ni l’écriture ni la chanson sérieusement. À titre d’exemple, 30 ans se sont écoulés entre la composition de Y a une étoile et son enregistrement. Puis, coup sur coup, les épreuves se sont accumulées pour l’artiste: problèmes de santé, dépression et décès de ses parents. « J’avais perdu confiance en moi, j’étais découragée. Ma foi est venue faire toute la différence en m’aidant à surmonter ces épreuves et je ne me prive pas de l’exprimer dans plusieurs pièces de mon album. C’est important de rêver et, à un certain moment, il faut s’obliger à passer à l’action. »

Marie-Anne Catry, productrice de l’album, croit que « malgré leur aspect personnel, ces chansons sont universelles. Elles se feront une place dans le cœur de ceux qui les écoutent. »

Le CD J’aimerais te dire en chansons est en vente au Korvette ainsi qu’à la pharmacie Brunet de Weedon. Le livre du même titre sera éventuellement publié par une maison d’édition qui s’est également engagée à distribuer un second tome qui devrait paraitre d’ici deux ans.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François