Actualités

Opération charme lancée par la MRC

C’est dans le but de sensibiliser les élus et démystifier l’appareil que représente la MRC que les intervenants ont invité maires et conseillers du Haut-Saint-François, à passer un après-midi porte ouverte et découvrir les services offerts.
Une dizaine d’ateliers regroupant principalement les services offerts par la MRC, mais également du CLD, étaient présentés dans le cadre d’un circuit informatif. Les membres du personnel étaient sur place pour expliquer et vulgariser la nature de leur travail. Une cinquantaine d’élus ont répondu à l’invitation auquel se sont greffés en fin de journée d’autres partenaires régionaux. La députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international et de la Francophonie, ainsi que celui de Mégantic, Ghislain Bolduc, se sont joints au groupe dans le cadre d’un cocktail permettant le réseautage.

En guise d’introduction et s’adressant aux élus, le directeur général de la MRC et du CLD, Dominic Provost, s’est avéré clair dans ses propos « on veut augmenter et développer la confiance envers la MRC. On veut que vous rencontriez les gens qui travaillent. » Le préfet, Robert Roy, ajoute : « on veut que les élus voient dans quoi ils investissent. »

Les élus ont été regroupés en petite équipe de cinq. Leur première tâche était d’associer différents thèmes sous les responsabilités adéquates du genre mandat gouvernemental dévolu à la MRC, mise en commun avec la MRC et municipalités. Cet exercice terminé, chaque groupe se dirigeait vers un des dix ateliers pour en découvrir la nature et passait au suivant après dix minutes, de façon à obtenir une vision globale de la MRC et du CLD. Plusieurs champs d’expertise pouvaient être regroupés dans un atelier; parmi ceux-ci, on remarquait entre autres les loisirs, le transport HSF, la démarche globale et intégrée, environnement (programme de gestion des matières résiduelles), sécurité publique, comité incendie, aménagement des cours d’eau, plan d’action local pour l’économie et l’emploi (PALÉE) et services aux entreprises.

Plus de 65 personnes participaient au cocktail, visiblement au grand plaisir du préfet. Misant sur la fierté, ce dernier mentionnait : « j’ai hâte d’entendre dire je fais partie du Haut-Saint-François. Pour moi, c’est important. » M. Roy parle des améliorations apportées au bon fonctionnement de la MRC. « Je sais, ce n’est pas parfait, mais je peux vous assurer qu’on va s’améliorer. » D’ailleurs, c’est avec fierté que le préfet a mis à l’avant-plan le travail du personnel de la MRC et du CLD, sans oublier la participation des élus.

Réactions
Pierre Reid, nouveau conseiller à la municipalité de Westbury, qualifie l’exercice de « très intéressant. Ça permit de démystifier la MRC et surtout de savoir où va notre argent des contribuables. Ils ont été très respectueux envers les nouveaux élus. C’est plus gros que je pensais et les gens sont dynamiques. Comme conseiller, je vais m’assurer que l’argent qu’on envoie à la MRC va continuer à être bien géré. » Sébastien Alix, également nouveau conseiller à Lingwick, qualifie l’expérience de « très intéressante. J’ai bien aimé le petit marathon. Ça nous donne des outils. J’ai été frappé par l’étendue et la diversité entre les postes. C’est surprenant de voir autant de législatifs que du pratique terre-à-terre. Ils sont ouverts au dialogue et je les voie comme des collaborateurs. » Marjolaine Larocque et Isabelle Bibeau, deux nouvelles conseillères à Dudswell, sont satisfaites de ce qu’elles ont vu. « On a affaire à des gens professionnels et compétents », d’exprimer Mme Bibeau. Sa collègue ajoute avoir été impressionnée par « l’étendue des dossiers. » « Je ne pensais pas qu’il y avait autant d’employés », d’ajouter Mme Bibeau. Elle admet qu’elle n’avait pas vraiment d’idée du fonctionnement de la MRC. « Je ne savais pas de quoi il en retournait. » Pour sa part, Mme Larocque mentionne « je vais les appeler plus souvent. » Au terme de la soirée, le préfet était convaincu que l’exercice avait atteint l’objectif de créer un rapprochement.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François