Actualités

Journée internationale des femmes 2018

C’est sous le thème Féministes tant qu’il le faudra, même dans la chambre à coucher ! que le Centre des Femmes La Passerelle célébrera la Journée internationale des femmes, le 7 mars prochain. La soirée aura lieu au Centre communautaire de Weedon.

L’accueil à l’activité se fera dès 17 h 30 pour l’ensemble des adolescentes et femmes du Haut-Saint-François. Suite au souper, une pièce de théâtre sur le thème de la chambre à coucher sera présentée. Andrée Larrivée, coordonnatrice à La Passerelle, explique : « Ce sont des femmes du Haut-Saint-François qui se réunissent et qui sont en train de pratiquer des scènes quotidiennes qui se passent dans une chambre à coucher. » Virginie Bernier, sa collègue, complète : « C’est humoristique. Ça parle des vraies choses de la vie qui arrivent dans une chambre et qui ne sont pas toujours drôles. C’est écrit et joué par les femmes de la région. » Cette dernière agit en tant que metteure en scène pour la pièce.
« La Journée internationale des femmes, c’est le moment privilégié pour se rappeler nos luttes, se rappeler les gains qu’on a faits à travers les années et c’est aussi un temps où l’on s’arrête puis qu’on regarde les inégalités qui sont encore présentes et quels sont nos moyens d’action pour poursuivre ces luttes », met en perspective Mme Larrivée. « C’est là qu’on voit le Haut-Saint-François, réunies entre femmes. C’est vraiment un beau moment de solidarité. »

Plus tard en soirée, une action collective regroupant toutes les femmes présentes sera instiguée dans la foulée des dénonciations et de la mobilisation ayant débuté l’automne dernier. On attend environ 120 convives.

Les femmes intéressées à se mobiliser pour la Journée internationale des femmes peuvent se procurer des billets pour l’événement au CAB de Beaulac-Garthby, au Ultramar de Cookshire-Eaton, aux Sonic de Dudswell et Weedon, au CJE d’East Angus, chez Lise Gosselin Vézina à La Patrie ou bien directement à La Passerelle. Ceux-ci sont en vente au cout individuel de 10 $ ou de 15 $ par solidarité. Il est possible de réserver des tables et d’apporter ses propres consommations.

Pour obtenir de plus amples informations sur l’événement, il suffit de consulter la page Facebook du Centre des Femmes du HSF La Passerelle ou de consulter le site Internet de l’organisme. Féministes tant qu’il le faudra, même dans la chambre à coucher ! est rendu possible grâce à l’implication de plusieurs femmes bénévoles.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François