Actualités

Quand l’art s’invite à table

Dans deux semaines, l’Atelier Auckland mettra la table pour son tout premier Stammtisch. La rencontre culinaire se tiendra le premier samedi d’avril, soit le 7, le lendemain du Jour du tartan. La thématique écossaise sera à l’honneur pour l’occasion; les invités étant encouragés à délaisser le pantalon au profit du kilt !

L’Atelier Auckland est l’unité de production de Sylvain Dodier et Luc Pallegoix, à Saint-Isidore-de-Clifton. Le centre d’art et de nature a déjà présenté nombre d’expositions, activités et concerts variés par le passé. Cette année, les arts de la table s’invitent à l’atelier sous la forme du Stammtisch. Celui-ci se veut, traditionnellement, la tablée d’habitués d’un bar ou d’une auberge dans les régions germaniques. Alors que les hôtes en sont à préparer leur programmation 2018, « le Stammtisch sera le premier truc qu’on lance pour la saison », avance Sylvain Dodier.

Le Stammtisch sera plus qu’un simple repas. « On amène l’idée de métissage culturel à table », précise Luc Pallegoix. « On mêle les nourritures terrestres aux nourritures de l’âme en même temps. Aussi de refaire le monde, ça fait partie de la culture de l’établissement. Et l’été est propice à ça. » C’est M. Pallegoix qui sera derrière les fourneaux pour l’occasion pour recréer, le temps d’une soirée, une réalité bien ancrée dans sa Franche-Comté natale. « À la maison en France, ça cuisine beaucoup, ça reçoit beaucoup. Et le Stammtisch existe toujours. Même dans ma ville natale, à Besançon, tu en retrouves. »

Ce qui sera un rendez-vous mensuel aura une nouvelle thématique chaque fois. « Il y aura différentes formules de Stammtisch pour pouvoir voyager dans les régions, les pays et même au Québec ! Il y a plein de trucs à découvrir, comme les herbes salées du Bas du Fleuve », prévoit déjà le chef.

Pour l’édition d’avril, « l’objectif est de faire découvrir toute la part des Écossais, incluant leur influence. C’est pour ça que Luc le fait le lendemain du Jour du tartan », explique M. Dodier. Le 6 avril 1320 est la date de la signature de la Déclaration d’Arbroath établissant l’indépendance historique de l’Écosse. À l’échelle provinciale, les immigrants écossais forment l’un des peuples fondateurs du Québec, alors que, localement, certains d’entre eux s’établirent à Scotstown, Gould et au Canton de Lingwick au 19e siècle.

Le candidat du Parti vert dans Mégantic rajoute que « le but est de faire découvrir les métissages. C’est important en art. Notre bouffe, notre culture… On est très marqués par les anglophones, les Irlandais, les Écossais. Et c’est dans cette optique que le Stammtisch est organisé. »

Concrètement, le menu offrira en plat principal un bœuf à la bière. « C’est un grand classique de la cuisine écossaise », de noter Luc Pallegoix. La viande proviendra de la Boucherie Éric Vachon, à Saint-Isidore-de-Clifton. Le chef prévoit trois purées de légumes en accompagnement, dont des pommes de terre pilées d’origine bio et locale. Bien que l’entrée demeure une surprise, nous pouvons avancer que la Fromagerie Caitya à Sawyerville sera l’un des fournisseurs d’ingrédients de la soirée. De même, l’œuvre de l’artiste cuisinier devrait porter le nom de Vertige aux trois fromages. À suivre. Comme dessert, le convive aura droit à une ganache française servie sur une pâte de shortbread.

« Le premier Stammtisch sera à la fois rustique et sophistiqué », résume Luc Pallegoix. « C’est une formule très partage. Il y aura des plats individuels lorsque obligatoire, mais sinon ce sera à la bonne franquette. Et c’est important. Plein de gens sont en recherche de ça. Nos vies vont trop vite. La logique slow life, c’est notre politique maison. On fait plus en faisant moins. »

Les Stammtisch de l’Atelier Auckland auront lieu les premiers samedis du mois. Le nombre de places est limité à douze. Plus d’information disponible auprès des organisateurs.

Article précédentArticle suivant
©2019 Journal Le Haut-Saint-François