Actualités

Outils de financement en économie sociale

Une vingtaine de représentants d’organismes sans but lucratif du Haut-Saint-François sont un peu demeurés sur leur appétit, lors de la récente rencontre d’information portant sur les produits financiers du Chantier de l’économie sociale. En quête de trucs quant à la recherche de subventions, on leur a plutôt parlé des divers outils de financement sous forme de prêts.
L’activité se déroulait dans le cadre de la tournée provinciale organisée par le Pôle de l’entrepreneuriat collectif de l’Estrie en collaboration avec le Réseau d’investissement social du Québec (RISQ), la Fiducie du Chantier de l’économie sociale, la Corporation de développement économique communautaire (CDÉC) de Sherbrooke, la Coopérative de développement régional du Québec (CDRQ) et le Centre local de développement (CLD) du Haut-Saint-François.

L’objectif, explique Nathalie Villemure, analyste financier à la Fiducie du Chantier de l’économie sociale, est de faire connaître les outils financiers de l’organisme spécialement conçus pour les entreprises collectives du stade de l’idée jusqu’à la croissance. Le second volet est « de rencontrer, mettre un visage sur les logos d’organisation pour voir comment on peut travailler ensemble. Il est toujours intéressant de prendre le pouls, d’entendre le questionnement, ce que font les gens, les obstacles, ce qu’ils recherchent, ça nous alimente pour connaître les besoins et proposer des solutions. » Mme Villemure précise que ça fait partie du mandat de l’organisme de contacter les gens pour leur donner le soutien dont ils ont besoin. « Ça fait partie de notre rôle de faire en sorte que les gens se rencontrent. »
Kristalna Vincent, du RISQ, souligne que l’organisme ne fait pas d’accompagnement d’entreprise. « On est en appui aux entreprises. On n’est pas du tout du dernier recours. On est là pour toutes les phases de développement de l’idée, la validation de l’idée, de l’acquisition, l’expansion, la consolidation. L’objectif est d’expliquer les outils financiers pour que les gens puissent les utiliser concrètement dans leur projet. On ne va pas faire l’accompagnement, la recherche de subvention », précise-t-elle.
Parmi les outils présentés notamment par le RISQ, on note les prêts sous forme d’aide technique, au prédémarrage et la capitalisation. Quant à la Fiducie du Chantier de l’économie sociale, on retrouvait, toujours sous forme de prêt, le financement habitation communautaire, le financement immobilier pour soutenir les projets d’acquisition, de construction, de rénovation et autres. Le financement démarrage et expansion faisait également partie des produits présentés.

Les intervenantes sont conscientes de la petite déception des participants, mais soulignent être satisfaites d’avoir été en mesure de préciser que les outils financiers du chantier sont en complémentarité. « Notre message est passé, c’est d’être en complémentarité aux autres sources de financement. » Mme Villemeure mentionne qu’il reste encore de la sensibilisation à faire quant à cette forme d’aide.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François