Actualités, Arts et culture

RURART 9e édition

La neuvième édition de RURART s’est tenue la dernière fin de semaine d’avril à la ferme La Généreuse de Cookshire-Eaton. Sous le thème Dansons les deux pieds dans le printemps, la rencontre d’art contemporain en milieu rural arrivait à point pour la Journée internationale de la danse, le 29 avril. Outre la danse, huit artistes présentaient au public des propositions alliant sculpture sur bois, arts visuels et sonorités le long d’un parcours extérieur à travers champs et forêt. Parmi eux, on retrouvait David Coquart de Dudswell, qui avait élaboré des compositions sonores, et Amélie Lemay-Choquette, l’instigatrice de l’événement, qui pratique la danse et la peinture sur verre. « On a été vraiment chanceux côté température », souligne celle qui habite le domaine de la ferme La Généreuse. Le vendredi, la pluie s’est arrêtée avant le début du parcours, tandis que le samedi, le beau temps était au rendez-vous avec une pleine lune. Une quarantaine de personnes se sont déplacées lors de chacune des présentations. Celle qui agit également à titre de directrice artistique conclut en disant « qu’il se crée une expérience familiale intimiste avec les artistes et le public, même si les gens ne se connaissent pas. »

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François