Actualités

Dépôt de pétitions de 2000 noms pour la Route 257

C’est lundi en après-midi que Johanne Delage, présidente du Comité de la route 257, a déposé plusieurs pétitions totalisant près de 2000 signatures auprès du député de Mégantic et adjoint au ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, Ghislain Bolduc.

Les documents signés par les résidents et entrepreneurs de la MRC du Haut-Saint-François et du Granit étaient accompagnés de plusieurs lettres d’appui provenant des commerçants, industries et organismes. Toutes les municipalités du territoire et plusieurs du Granit ont signifié leur appui à la démarche ainsi que les MRC du Granit et du Haut-Saint-François.

Rappelons que le comité réclame la participation du gouvernement du Québec dans la reconstruction durable du tronçon de la route 257 qui traverse les municipalités de Weedon, Lingwick, Scotstown, Hampden et La Patrie. Ces dernières ne font pas que demander, elles s’impliquent au projet. Les municipalités s’engagent financièrement à partager à parts égales les coûts reliés à la mise à niveau du tronçon jusqu’à concurrence de 10 % du coût total, qui pourrait s’élever à plus de 20 M$. Cette forme d’implication de cinq municipalités est tout à fait novatrice, d’insister Mme Delage, et peut servir de projet-pilote pour le gouvernement du Québec, insiste-t-elle. « Ce que nous voulons, c’est un engagement formel du gouvernement avant les élections. » Mme Delage est d’avis que le projet présenté doit être traité à part. « C’est un projet-pilote qui ne sera pas dans des programmes spécifiques, on n’a jamais vu ça au Québec. On pense qu’on va se servir de nous pour des projets à venir. » La présidente du comité a déjà mentionné que la 257 constituait un élément majeur pour le développement économique. Quelques heures avant la rencontre avec le député Bolduc, Mme Delage se montrait confiante quant à la suite des choses. « Ça sent bon, je suis positive », conclut-elle. Pour en savoir davantage sur la rencontre, consultez notre journal en ligne au www.journalhautsaintfrancois.com

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François