Actualités

Ajout de deux nouveaux services professionnels au Centre de santé Cookshire

Vraisemblablement à partir du 3 juillet, le Centre de santé Cookshire sera plus riche de deux nouveaux services professionnels soit de physiothérapie et d’ergothérapie, grâce à l’ajout d’une clinique de réadaptation.

Il s’agit de deux entreprises indépendantes Physio Atlas et Ergo 2000 qui unissent leurs efforts pour offrir le nouveau service dans le Haut-Saint-François. Cette clinique de réadaptation utilisera une partie de l’espace disponible dans l’agrandissement du château Pope à Cookshire-Eaton. Ces entreprises ont déjà pignon sur rue au nouveau Complexe de la santé à Sherbrooke.
La médecin Stéphanie Blais-Boilard, copropriétaire du Centre de santé Cookshire, est heureuse de l’arrivée de nouvelles ressources. « Moi, ça me rassure. Depuis novembre, on prend plein de nouveaux patients, pis on leur trouve plein de nouvelles maladies et là on est responsable de tout ça. Donc, ça prend des professionnels autour pour nous aider à mieux desservir nos patients. On préconise l’approche multidisciplinaire. C’est de plus en plus prouvé qu’on ne peut plus être tout seul. On ne peut plus être des hommes orchestre et être bon dans tout. Il faut pallier avec des professionnels qui vont être bien meilleurs que nous pour faire un bon bout de chemin avec le patient. D’être plusieurs, c’est comme avoir plus d’armes autour. Il faut aller avec d’autres professionnels. » Mme Blais-Boilard n’a pas l’intention de s’arrêter là et aimerait bien ajouter, dans un avenir prochain, d’autres services professionnels que ce soit en santé mentale, avoir plus de support psychologique, psychosocial et orthophonique.

Nouveau service
Éric Bouchard, physiothérapeute et copropriétaire de Physio Atlas, soutient que c’est assez rare que deux entreprises (physiothérapie et ergothérapie) s’unissent pour offrir ce genre de service. Indépendants du centre de santé, les professionnels travailleront en collaboration avec le personnel en place. « L’avenir est à la collaboration », d’exprimer M. Bouchard. Il mentionne avoir eu de l’intérêt en constatant que l’équipe du Centre de santé Cookshire, « est jeune, dynamique, ça nous ressemble un peu. La volonté de vouloir travailler en équipe et l’opportunité qu’on avait de faire quelque chose avec Ergo 2000. »
Si tout va bien, la nouvelle clinique ouvrira ses portes le 3 juillet à raison de trois jours semaine incluant deux soirées. « Au début, il y aura un physiothérapeute et un ergothérapeute », de mentionner M. Bouchard. Le service se développera progressivement de telle sorte qu’on aimerait, sur un horizon de trois à cinq ans, avoir sur place trois physiothérapeutes, deux ergothérapeutes et une secrétaire.

La clinique de réadaptation disposera des équipements nécessaires et s’adressera à toute la population du Haut-Saint-François. Parmi les services de physiothérapie, on retrouvera la rééducation vestibulaire (problème d’équilibre et étourdissement), la thérapie par ondes de choc radiales (tendinopathies chroniques), la rééducation de l’articulation temporo-mandibulaire (problème de mâchoire), l’utilisation des aiguilles sous le derme ou puncture physiothérapique avec aiguilles sèches, la physiothérapie pédiatrique (soins de la petite enfance), expertise en douleurs chroniques et thérapie miroir (syndrome douloureux régional complexe) et expertise en blessures sportives (course à pied, hockey, football, ski, etc.)
Seront également aménagés sur place des appareils comme du vélo stationnaire, tapis roulant, ergo cycle, elliptique, des poids libres, un système de poulies avec poids et autres appareils pour travailler l’équilibre.

Ergothérapie
Quant aux services d’ergothérapie, on retrouvera la réadaptation fonctionnelle, le maintien de l’autonomie, le programme de développement des capacités fonctionnelles et de travail, l’évaluation fonctionnelle des aptitudes à la conduite automobile et l’évaluation de poste de travail. Pour le volet santé mentale, on retrouvera l’éducation et gestion du stress, reprise d’un horaire occupationnel et accompagnement dans la reprise d’activités significatives. L’identification des facteurs de risques et accompagnement lors du retour au travail et l’accompagnement dans la recherche de stratégies fonctionnelles pour les personnes présentant un TDA/H s’ajoutent aux services offerts. On offrira également un volet pédiatrie notamment le dépistage et l’évaluation de troubles développementaux ainsi que l’intervention en clinique, à domicile ou encore en milieu de garde ou à l’école.

Mentionnons que l’ajout de la clinique de réadaptation est possible, entre autres, à l’agrandissement du château Pope qui est pratiquement complété. Quant à la clinique de sans rendez-vous, les espaces sont déjà prévus à cet effet. Il reste à effectuer l’aménagement. La campagne de financement est toujours en cours et l’on souhaite compléter l’aménagement le plus rapidement possible selon les sous qui seront amassés.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François