Thématiques

Un demi-million pour poursuivre l’évolution chez Créations Jade

C’est entourée de ses partenaires d’affaires et de ses employés que l’équipe de direction de Créations Jade a inauguré ses nouvelles installations qui comprennent de l’équipement de sérigraphie numérique. Les changements, qui incluent aussi une nouvelle identité visuelle, ont nécessité des investissements de l’ordre de 540 000 $.

Un procédé exclusif
La pièce maitresse de ce vent de renouveau demeure une machine haute technologie qui permet l’impression directe de l’ordinateur sur le vêtement, un procédé connu sous l’expression direct to garment. L’équipement demeurant rarissime, la direction de Créations Jade a francisé le concept sous le nom de sérigraphie numérique.

« Cette machine-là, il y en a un petit peu aux États-Unis et en Europe », relate Serge Maher, président de Créations Jade. « Au Canada? Très peu. Au Québec? On souhaite qu’on est les seuls encore. C’est quand même exceptionnel de voir ça chez nous. Puis on en est bien fiers. »

Pour démontrer les possibilités de la nouvelle machine et de sa technologie, tous les employés portaient un t-shirt arborant les nouvelles couleurs de l’entreprise. Les vêtements venaient d’être imprimés le matin même. Claudette Hallée, directrice des ventes, parle de possibilités qui sont quasi infinies. Auparavant, les clients devaient acheter un nombre minimal de pièces, alors que, maintenant, la sérigraphie numérique est assez flexible pour permettre jusqu’à l’impression à l’unité.
« La machine qu’on a ici, ça aide beaucoup l’équipe de ventes parce que ça nous positionne différemment des autres entreprises », poursuit Mme Hallée. « Il y a aucune entreprise qui offre ce service-là directement à ses clients. Ça nous démarque au niveau régional. » À ce sujet, le prix Rayonnement régional de la Chambre de commerce de Sherbrooke remis à Créations Jade en avril dernier vient témoigner de l’expansion de l’entreprise.

Tant qu’à y être
En début d’année 2017, Serge Maher se trouve à Atlantic City dans le cadre d’un salon d’exposition dans le domaine promotionnel. Il est sur place en compagnie de son frère Bruno, vice-président aux opérations, et d’un responsable de département. Le trio avait pour but initial de trouver une méthode pour améliorer leurs techniques de sérigraphie.
« On pensait aller dépenser 50, 75 000 $. Finalement, quand on est sorti de là, c’était à peu près 250 000 $. US! », se remémore le président de Créations Jade. L’entreprise a donc planché sur un plan d’investissement qui est monté jusqu’à 540 000 $. Comme ces investissements amèneraient plus d’ouvrage, la direction a cru bon de réaménager ses locaux, d’ajouter des bureaux et, tant qu’à y être, refaire son identité visuelle.

Tout y passa : du logo d’entreprise au site web, sans oublier la devanture du commerce de la route 112. Sébastien Lussier est directeur général chez Créations Jade. « On voulait quelque chose qui nous projetait vers l’avant. On voulait quelque chose d’épuré, de moderne. » Même la bâtisse voisine, qui abrite la boutique Bébé Maude, est passée sous le bistouri, question d’uniformité.

Créations Jade entame sa 38e année d’opérations. En 2017, ses ventes ont monté de 22 %, alors qu’on envisage une hausse de 10 % cette année. Depuis 2016, l’entreprise est passée de 20 à 30 employés.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François