Thématiques

Sylvain Dodier (PV)

Le candidat du Parti Vert du Québec dans Mégantic, Sylvain Dodier, n’a pas l’intention de faire de la figuration dans la présente campagne électorale. « Je vais là pour gagner. J’ai des appuis partout, j’ai une grosse équipe de bénévoles, des gens qui viennent de tous les partis politiques qui ont envie de changement. » Avec son équipe, le candidat mentionne « je veux prendre soin de notre monde. »

Conscient que le comté est d’allégeance libérale depuis 38 ans, M. Dodier croit que ses chances peuvent être bonnes, et ce malgré le vent populaire en faveur de la Coalition Avenir Québec. Le candidat croit que son engagement peut faire la différence. « Moi, ce que je peux faire, je m’engage à le faire et je peux le livrer, peu importe le parti politique au pouvoir. » Celui qui dit vouloir faire de la politique différemment rappelle son engagement à verser 25 % de sa rémunération de député aux organismes à but non lucratif (OBNL). Il désire également consacrer 10 heures de bénévolat par mois dans diverses garderies, écoles, organismes du comté dédiés à la famille sur la thématique nature/culture. Il ajoute que cette période sera prise sur son temps personnel et non sur celui de député. Il s’engage à organiser chaque mois une assemblée publique avec la population de la circonscription. M. Dodier souhaite aussi créer un comité intergénérationnel regroupant des jeunes de 16 à 25 ans et de 65 ans et plus pour conseiller le député.

« Je trouve ça important de créer un site internet du député, c’est pour moi la notion de transparence avoir l’agenda public, les comptes de dépenses, les factures et que le site du député soit un espace de référence pour la population. Dans ce sens-là, moi, je veux trois bureaux de député. Je veux que le bureau de député devienne des petites ruches citoyennes. Je ne veux pas que le député soit tout seul dans son bureau. Je veux qu’il y ait d’autre monde qui soit avec lui. Œuvrer avec des organismes régionaux qui n’ont pas d’antennes locales, y a rien qui empêche le député de les inviter dans son bureau, que son bureau serve de mini incubateur à des idées, pas juste des incubateurs d’entreprises. »

Développement
Pour le candidat du Parti Vert, le développement pratiquement sous toutes ses formes que ce soit manufacturier, touristique, commercial, agroalimentaire doit passer par le service de proximité. « C’est important de développer et soutenir la proximité dans le secteur rural. » L’intervenant mentionne que l’économie est déjà en voie de changement avec l’éclosion de petits producteurs agricoles, commerces et autres. Selon M. Dodier, ce n’est pas l’argent qui manque pour venir en aide aux diverses entreprises. Il suffit de le réorienter et d’assumer ces choix politiques. À l’image de sa formation politique, le candidat accorde une grande importance à l’environnement et soutient que Valoris en fait partie. « C’est génial, il ne faut pas fermer Valoris, l’avenir passe par là. Il faut l’appuyer pour développer une économie circulaire et créer un recyclage de qualité.

Toujours au chapitre du développement, le candidat est d’avis que la création d’une société d’État qui offrirait le service internet serait un atout pour les secteurs ruraux. Quant au transport en commun en milieu rural, il importe de faire des choix politiques qui favoriseront la mobilité des gens sur le territoire rural, de soutenir M. Dodier. Ce dernier croit également au bienfait de l’immigration. « On a besoin des immigrants. Ils ne volent pas nos jobs. On manque entre 2 000 et 3 000 emplois annuellement en Estrie.

M. Dodier est d’avis que la MRC du Haut-Saint-François est en pleine mutation, qu’elle affiche un dynamisme et une effervescence intéressante. Il note également un changement dans l’économie avec la multiplication de petites entreprises notamment dans le domaine agroalimentaire. Avec sa façon de faire de la politique, M. Dodier croit être en mesure de faire une différence dans le comté de Mégantic.

Article précédentArticle suivant
©2019 Journal Le Haut-Saint-François