Actualités

Gloriane Blais (PQ) – Aller plus loin

Gloriane Blais, qui représente le Parti Québécois aux prochaines élections provinciales, s’est donné la mission de défendre trois engagements locaux pour la circonscription de Mégantic. Deux d’entre eux portent spécifiquement sur le Haut-Saint-François, soit la reprise de la route 257 par le gouvernement et l’offre de vols commerciaux à l’aéroport de Sherbrooke, située sur le territoire de Cookshire-Eaton.

« J’ai pas voulu en avoir de nombreux, mais plutôt d’avoir de gros et grands dossiers qui sont extrêmement porteurs », explique Mme Blais. « Quand on porte de tels dossiers, il faut idéalement avoir une expertise en représentation, être suffisamment solide pour aller représenter ça à l’Assemblée nationale parce que là on est dans des négociations de haut niveau. Mon expertise, c’est ma forte expérience d’avocate, donc de représentation, depuis près de 20 ans. Je suis en mesure de porter ces dossiers pour notre circonscription. »

Réseaux internet et cellulaire
Avant de détailler ses engagements locaux, Gloriane Blais souhaite revenir sur un engagement régional du Parti Québécois : l’état lamentable du réseau cellulaire et l’offre de l’internet haute vitesse en Estrie. « Cet engagement-là, je tenais à le préciser parce que, vraiment, ça a plus de sens. On veut faire de la couverture cellulaire une priorité partout dans la région et rendre internet haute vitesse accessible partout très rapidement dans le mandat. »

Route 257
Dans le Haut-Saint-François, « actuellement, il y a une section qui ne communique pas par voie terrestre. » Mme Blais fait référence à la route 257 qui relie Chartierville à Weedon. « Ça fait des années qu’il y a des promesses ou des annonces qui sont faites à la veille des élections. Ça revient sans cesse. Maintenant, après toutes ces années, où en sommes-nous en 2018 ? Encore à l’étape des promesses. »

La route provinciale figure déjà parmi la liste des engagements régionaux du Parti Québécois, mais la candidate en fait une de ses priorités. « Je tiens à aller encore plus loin. La route 257, mon objectif, c’est que le gouvernement du Québec reprenne la responsabilité complète de la route et pour toujours. Si mon objectif est atteint, on ne parle pas de projet-pilote. »

Aéroport de Sherbrooke
« Imaginons le potentiel à court, moyen et long termes en termes de développement économique si l’aéroport offrait entre autres des vols commerciaux internationaux avec les services de douanes », propose Gloriane Blais. « Ce sera pas juste des gens du Haut-Saint-François qui vont aller à l’aéroport. Ce sera des gens de Sherbrooke, de toute l’Estrie et même au-delà. »
À ceux qui la décriraient comme une rêveuse, elle répond « qu’il faut être porté par des rêves si on veut avancer grand. Donc oui, je désire rêver, mais avec une action cohérente et pragmatique. » Elle termine avec une phrase qu’elle répète depuis la première fois qu’elle s’est présentée en politique : « C’est tous ensemble qu’on va développer chacune des parties de cette circonscription, dont le Haut-Saint-François. »

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François