Non classé

Scotstown roule vert le temps d’un plein

Quelques résidents de Scotstown ont eu l’opportunité de faire l’essai d’une voiture électrique dans le cadre d’un programme du Conseil régional de l’environnement de l’Estrie. Une Nissan Leaf 2013 avait été prêtée à la Ville pendant une semaine, qui en a fait bénéficier les conseillers et les citoyens.

Les réactions des utilisateurs furent toutes positives, plusieurs étant agréablement surpris, aux dires du maire Dominique Boisvert. « Les gens pensaient pas que c’était si facile d’usage et si silencieux. » Certains avaient au préalable exprimé leur crainte concernant l’autonomie des voitures électriques. Le modèle essayé en avait une de 125 km. Personne n’est toutefois tombé en panne, le véhicule offrant plusieurs outils et indicateurs pour prévenir une telle situation. L’évolution rapide de la technologie a fait doubler l’autonomie des bolides les plus récents, les derniers modèles pouvant parcourir 240 km entre les charges.

« On s’est servi de cet essai pour le faire essayer à des conseillers et à des citoyens pour connaitre leur intérêt à passer à l’auto électrique et l’intérêt qu’il y aurait pour la municipalité d’installer une borne électrique », explique le maire Boisvert. Par exemple, dans une même journée, deux familles de Scotstown ont pu utiliser la Nissan Leaf pour faire leurs courses. Si la Ville décidait de faire le saut au vert, l’emplacement du bistro Le Petit Écossais et du parc municipal serait envisagé pour l’installation d’une borne.

Le modèle prêté provenait du concessionnaire Sherbrooke Nissan. Le Conseil régional de l’environnement de l’Estrie (CREE) propose à 40 entreprises ou organismes de la région de tenter l’expérience de la voiture électrique pendant une semaine via le programme ICI propulsé à l’électricité. La Ville de Scotstown n’a eu qu’à débourser 125 $ pour l’essai routier, le reste étant couvert par le projet.

Article précédentArticle suivant
©2018 Journal Le Haut-Saint-François