Actualités, Sports

La tradition du biathlon dans la région

Cette fin de semaine se tiendra la deuxième compétition de biathlon de la saison à La Patrie. Chaque événement attire son lot d’athlètes juvéniles en plus de mobiliser jusqu’à 80 bénévoles répartis le long du parcours. La première compétition tenue lors de la fin de semaine du 12 et 13 janvier avait réuni 88 concurrents.

Coupes NORAM 5 et Québec 2
Malgré le froid intense d’il y a deux semaines, des biathlètes d’aussi loin que le Maine et l’Ontario ont affronté les côtes de la région. « Une semaine avant, on était douteux par rapport à la neige », se remémore le responsable des compétitions du club Biathlon Estrie, Daniel Harvey. « À La Patrie, il y avait pas beaucoup de neige. On est arrivé là et c’était limite. » Des chutes de neige importantes le mercredi et le jeudi précédant l’événement sont venus changer la donne. « On a eu de très belles conditions, mais, avant ça, à La Patrie, c’était pas sûr pantoute qu’on tienne la course. »

La surface de compétition étant assurée, un nouveau défi s’est présenté pour l’organisation. « Après ça, c’est le froid qui a embarqué », poursuit M. Harvey. « La journée de vendredi pour l’entrainement officiel, c’était l’enfer. Il devait faire -30 quand on a monté le site. J’ai rarement vu aussi froid. » Avec des températures approchant des -20 °C à l’ouverture des compétitions le samedi, le jury du club prend la décision d’aller de l’avant. Malgré tout, une vingtaine d’athlètes du club local se sont élancés sur les pistes dans le cadre de cet événement de niveaux provincial et national.

Coupe Québec 3
Alors que les inscriptions ne sont pas encore terminées, plusieurs dizaines de biathlètes sont de nouveau attendus à La Patrie pour l’événement provincial Coupe Québec 3. Ceux-ci feront leur arrivée ce vendredi pour l’entrainement officiel. Les épreuves de sprint se dérouleront entre 11 et 15 h le samedi. La journée du dimanche est réservée aux épreuves de poursuite et à la remise des médailles entre 11 et 14 h.
Il est possible pour le public d’assister aux compétitions, celles-ci se déroulant au 191, route 257 sud, tout juste après le rang Petit-Canada. « C’est pas des grandes installations. C’est rustique », admet Daniel Harvey. « Les gens sont très satisfaits de l’accueil. C’est chaleureux; c’est ça la différence. » Et nouveauté cette année, le wi-fi est désormais offert gratuitement sur le site.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François