Actualités

L’Escadron 670 tient son tout premier cérémonial

Les cadets du Haut-Saint-François ont tenu leur tout premier cérémonial de mi-année sous la présidence d’honneur de la mairesse de Cookshire-Eaton, Sylvie Lapointe. Outre les démonstrations de marche militaire, la soirée était également l’occasion de souligner le changement de commandement, qui est passé aux mains de Pascal Yergeau.

Le commandant sortant, Emmanuel Bouchard, avait beaucoup à dire sur l’Escadron 670. « Quand je suis arrivé ici il y a deux ans, on avait un gros mandat à relever. On avait des finances à redresser, on avait à trouver un nouveau local. » Le capitaine ne dirigeait alors qu’une dizaine de cadets de l’Aviation royale du Canada. Grâce à l’implication de parents et à l’introduction du biathlon et du tir à la carabine, le nombre d’inscrits a plus que doublé.

« L’Escadron 670 maintenant n’a plus les menaces qu’on avait, dans le passé, de fermeture », s’est réjoui capt Bouchard. « J’ai travaillé dans beaucoup d’unités de cadets dans les douze dernières années et le 670 a vraiment quelque chose de particulier. Il y a un bel esprit de famille ici qu’on ne retrouve pas ailleurs. »

Celui qui lui succède, le lieutenant Pascal Yergeau, abondait dans le même sens. « Ce qui est le fun ici, c’est que la communauté participe à nos activités. Et on peut participer aux activités de la communauté. » On a pu récemment voir le corps de cadets s’impliquer au marché de Noël de Westbury ou encore à l’Expo de Cookshire, l’été dernier.

La présidente d’honneur, Sylvie Lapointe, a procédé à l’inspection de l’escadron. « Honnêtement, je suis très surprise. C’est une première fois pour moi. Félicitations ! Vous m’épatez », s’est-elle exclamée en s’adressant aux adolescents.

Le cadet-commandant Louis Desruisseaux se rappelait ses premières années alors que l’escadron devait pratiquer dans un espace exigu au pavillon des sports d’East Angus. Les jeunes ont aujourd’hui le plaisir de pratiquer leurs marches à la cafétéria de la polyvalente Louis-Saint-Laurent. L’Escadron 670 du Haut-Saint-François existe depuis 33 ans.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François