Publireportage

Pascal Lafond y va à fond la caisse

Un projet n’attend pas l’autre pour Pascal Lafond. Après avoir fondé Ascenseur de l’Estrie en 2008, il rénovait il y a deux ans les locaux du 102, Angus Nord à East Angus pour y installer les bureaux de l’entreprise. Il s’attaque désormais à l’ouverture du Square Victoria, une maison hôtelière qui fonctionnera par réservations électroniques. Que ce soit en amour ou au travail, on retrouve aux côtés de l’entrepreneur sa conjointe et partenaire d’affaires, Josiane Rondeau.

Tombé dans la marmite
Pascal Lafond a connu deux constantes en grandissant : le sport et l’entrepreneuriat. Il s’initie tôt au lancer du javelot tout en observant sa mère mener de front le restaurant La Bolduc dans l’arrondissement Saint-Élie, à Sherbrooke. À 18 ans, au moment de choisir une carrière, il opte pour la mécanique d’ascenseur et part s’établir à Montréal quelques années. « Je voulais que ce soit quelque chose pour l’avenir. Donc mobilité réduite, personnes âgées; on savait qu’éventuellement, ils auraient besoin d’ascenseurs. »

Lors de son retour en région, il décide éventuellement de fonder sa propre entreprise, en suivant l’exemple de ses proches. « J’ai eu l’idée de partir à mon compte parce que j’ai grandi dans une famille d’entrepreneurs », reconnait-il. Nous sommes alors en 2008 et le Centre local de développement (CLD) du Haut-Saint-François l’aide financièrement dans ce démarrage. Ascenseur de l’Estrie devient par la suite membre de la Chambre de commerce du Haut-Saint-François.

Derrière chaque grand homme
« Josiane est à l’administration, moi je suis plus à l’effectif avec les hommes », détaille M. Lafond à propos de sa conjointe. « On a développé une complicité l’un et l’autre, autant en amour qu’en business. » Cette complicité dépasse même les simples aspects du travail et de la vie personnelle. Le couple Rondeau-Lafond partage également une passion pour le sport. Josiane est entre autres la fondatrice du Club de course à pied d’East Angus.

Fort de cet intérêt commun, le duo a participé aux Championnats du monde vétérans d’athlétisme à Malaga, en Espagne, à l’été 2018. M. Lafond s’est classé sixième dans la catégorie des 45-50 ans au lancer du javelot. Il voit son expérience dans le sport d’élite comme un avantage dans sa vie professionnelle. « Ça m’a aidé au niveau de l’entreprise parce que je me retrouve souvent avec des multinationales. Que ce soit des gros ou des petits, ça me fait pas peur. On fonce ! »

Le futur de l’hôtellerie
C’est lors de ce séjour en Europe que le couple en affaires a eu l’idée de son prochain projet : la maison hôtelière Square Victoria. En ayant réservé des hébergements sur des plateformes en ligne du type Airbnb, les deux touche-à-tout ont pu gouter à une nouvelle forme d’expérience hôtelière où le client n’est plus assisté par un agent et reçoit toutes les informations dont il a besoin de manière électronique.

Le site de East Angus comprendra huit unités de logement dont les tailles varieront de la suite au 3 ½ en passant par la chambre conventionnelle. Une terrasse ainsi qu’un foyer seront installés dans l’immeuble au coin des rues Angus Nord et Saint-Jacques. L’ouverture est prévue d’ici le mois de juin. Après l’année 2019, Pascal Lafond se voit déjà participer aux Championnats du monde vétérans d’athlétisme qui se tiendront à Toronto en 2020.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François