Actualités

Opération charme au Salon Priorité-Emploi

Une vingtaine d’employeurs, une dizaine d’organismes et tout autant de municipalités du Haut-Saint-François ont interpellé les 150 visiteurs du Salon Priorité-Emploi qui avait lieu à la Polyvalente Louis-Saint-Laurent samedi dernier.

C’est un peu moins de chercheurs d’emploi que prévu qui ont franchi les portes du premier Salon Priorité-Emploi du Haut-Saint-François samedi dernier. Ils auront été 140 sur les 200 attendus, dont certains provenaient d’aussi loin que Montréal et Québec. Cela n’a pas empêché une quarantaine d’employeurs, organismes et municipalités d’être au rendez-vous à la Polyvalente Louis-Saint-Laurent à East Angus afin de les accueillir.

Plus de 250 emplois étaient disponibles dans les secteurs manufacturier, technologique, administratif et de la santé. Certains employeurs offraient même des entrevues sur place. C’était le cas de l’entreprise Blanchette & Blanchette de Weedon, qui a même recruté un nouvel employé en provenance de Montréal en procédant de la sorte.

Deux autobus avaient été mobilisés pour la journée. Le premier faisait la navette entre le Cégep de Sherbrooke et East Angus, alors que le second arrivait de Montréal avec une quinzaine de personnes à son bord. Romane Veillard, Steevenson Boaz Léveillé et Mohand Arezki Mermouri étaient du lot.

Parce qu’on vient de loin
Le trio habite la métropole depuis leur entrée au pays en février dernier. MM. Veillard et Léveillé se connaissent depuis leur Haïti natale, où ils ont complété des études en médecine dans la même cohorte. « On essaie de regarder les opportunités en région. Contrairement à Montréal ou Laval, c’est plus tranquille ici. » Le duo recherche entre autres un contact avec la nature en plus d’un cout de la vie moindre.

Les deux hommes dans la vingtaine sont en processus de reconnaissance de leurs acquis auprès du Collège des médecins du Québec. Ils sont conscients que leurs longues années d’études à la maison pourraient valoir moins ici. Ils ne désespèrent pas pour autant comme le système de santé de la province est à la recherche d’infirmiers et de super-infirmiers. Le kiosque du CIUSSS de l’Estrie – CHUS avait effectivement une soixantaine de postes disponibles pour les visiteurs du Salon.

Une communauté d’accueil
De son côté, Mohand Arezki Mermouri est né en Algérie après avoir passé près d’une décennie en France comme électromécanicien. Par son expérience professionnelle, il a effectué des arrêts aux présentoirs de la Scierie Paul Vallée et de Tardif Diesel. Comme il a grandi dans un petit village, M. Mermouri dit être encore aujourd’hui à la recherche d’une communauté tissée serrée. « Je pense que, en région, on peut retrouver ça. »

Selon lui, la métropole québécoise reste néanmoins un passage obligé pour tout nouvel immigrant. En débarquant seul, on y retrouve des membres de sa communauté d’origine qui peuvent aider à s’acclimater en aidant avec les différences entre la vie au Canada et celle en Algérie. Mohand estime ainsi avoir gagné un mois dans ses démarches d’intégration.

Louise Côté, chargée de projets du Salon, retient cette recherche de contact humain des nouveaux arrivants. « À notre grande surprise, ils aiment la chaleur des communautés de petites régions. Donc, c’est à nous de leur laisser une place et de favoriser leur intégration. » Johanne Delage, actuellement mairesse de La Patrie et anciennement agente d’immigration dans la région de St-Hyacinthe, abonde dans le même sens. Un changement de mentalité doit s’opérer dans le Haut-Saint-François afin d’accueillir cette main-d’œuvre, selon elle.

Faire valoir la vie en région
Priorité-Emploi a entrepris la tournée des MRC de l’Estrie en décembre dernier pour souligner ses 20 ans d’existence. À raison d’une par mois, l’arrêt du Haut-Saint-François samedi dernier marquait l’avant-dernier rendez-vous de la saison. En cette ère technologique, Louise Côté se rassure de voir que les rencontres en personne continuent de prévaloir. « C’est pas tant la quantité de personnes qui se présentent au Salon. C’est “Est-ce qu’il y a eu une qualité de maillage entre le chercheur d’emploi et l’employeur ?” »

Pour ceux qui n’auraient pas pu se déplacer au Salon Priorité-Emploi, les postes offerts sont affichés jusqu’à ce dimanche au www.prioriteemploi.qc.ca/recherche-emploi-estrie/offres-demploi/. La tournée des Salons se terminera par la suite à Magog le 8 juin prochain.

Article précédentArticle suivant
©2019 Journal Le Haut-Saint-François