Opinions

Merci M. Sévigny !

opinion

En 2005, le taux de décrochage scolaire au secondaire de Weedon-Lingwick atteint un sommet : 52 % des gars et 48 % des filles ne terminent pas leurs études secondaires.

Afin de contrer cet exode, le projet Cité-école met alors en marche un projet pilote de remise des bulletins à Weedon pour une période de cinq ans. Les jeunes de Weedon-Lingwick seront suivis tant dans leur communauté qu’à l’école. C’est ainsi que le 16 novembre 2007, les enseignants de 1re secondaire se rendent à l’école Notre-Dame-du-Sacré-Cœur pour une première fois. À cette période de 5 ans, s’ajoutera une période supplémentaire de 2 ans pour un suivi rigoureux afin de favoriser une diplomation après 7 ans. Ce fut un immense succès. Deux élèves seulement ont abandonné l’école, dont un décès, au cours de cette période.

Quelques jours plus tard, Bruno Sévigny et sa conjointe, Johanne Pinette, vont perdre leur fils Michaël, lors d’un tragique accident de travail. Dans l’année qui suit, témoin de l’implication du personnel de la Cité-école dans le milieu de Weedon-Lingwick, la famille Sévigny propose à la Cité-école une activité de soutien financier face aux besoins criants de notre institution. Bruno Sévigny initie alors le projet de gravir la montagne du Kilimandjaro, en Afrique, afin de cueillir des fonds pour la Cité-école. Ses 4 amis, Marc Lavertu, André Tardif, Bruno Lagassé et Bruno (tous de Weedon) et Martin Rousseau (de Lingwick) vont nous faire vivre avec eux, en direct, cette expérience au cours de l’hiver 2009-2010. Au total, ils auront amassé tout près de 40 000 $, montant distribué de la façon suivante : 10 000 $ pour la Bourse Michaël Sévigny; 2 bourses annuelles de 500 $ pour des jeunes qui s’orientent vers des études professionnelles de niveau secondaire. La 1re bourse est donnée en juin 2010 et la dernière, de cette catégorie, est celle de juin 2019.

Un montant de 15 000 $ est attribué au Conseil Persévérance Réussite et Excellence. Chaque année, 8 bourses de 75 $ sont allouées comme Bourses de la Persévérance aux élèves méritants. Une autre somme de 10 000 $ a été octroyée à la Fondation Louis-St-Laurent afin de répondre à de nombreux autres besoins : frais scolaires, activités sportives, repas chauds… C’est grâce à ces dons que chaque année, lors du Gala des mérites scolaires, des bourses sont au rendez-vous pour plusieurs jeunes. De plus, un montant substantiel a été remis à l’école primaire de Weedon afin de mettre sur pied la bibliothèque Michaël Sévigny.

Merci à la famille Sévigny de Weedon qui, par ses dons, a su changer la vie de nombreux jeunes de notre Cité-école et ainsi a contribué à maintenir un taux d’abandon scolaire le plus bas en Estrie, en 2017-2018, pour l’ensemble des écoles secondaires publiques.

Charles Labrie, enseignant à la Cité-école Louis-Saint-Laurent

Article précédentArticle suivant
©2019 Journal Le Haut-Saint-François