Actualités

Bonne année pour la SADC

Le président, Richard Tanguay, et la directrice générale de la SADC, Danielle Simard, livrent les résultats de la dernière année d’activités.

« Si l’on avait une chose à retenir de la dernière année, ce serait probablement l’audace. Pour la SADC (Société d’aide au développement de la collectivité), c’est oser travailler ensemble, oser de nouvelles façons de faire, oser de nouvelles collaborations et ce n’est qu’un début. »
Voilà comment le président de l’organisme, Richard Tanguay, définissait la dernière année d’activités lors de la récente assemblée générale annuelle tenue à la Ruée vers Gould.


La SADC est partie prenante de la démarche globale intégrée (DGI) qu’elle applique par l’action, précise le président. « Avec des programmes comme le SAPE (Soutien aux petites entreprises), la SADC accompagne les entreprises qui osent se mettre en action, innover ou planifier pour l’avenir », précise-t-il. Cette initiative vise à faciliter la relève, l’innovation, le commerce en ligne et l’entrepreneuriat féminin.


D’ailleurs, une dizaine d’entreprises ont obtenu un coup de main sous différentes formes dont de l’aide financière non remboursable de 46 868 $ contribuant à la création ou maintien de 224 emplois.


Toujours sur le plan financier, l’organisme a accordé plus de 978 000 $ sous forme de prêts dont 747 000 $ pour 9 projets réguliers et 223 000 $ pour 13 projets Stratégie jeunesse permettant la création ou maintien de 151 emplois. Du total des investissements, 70 % ont servi à l’expansion d’entreprises, 27 % au démarrage et 3 % à l’acquisition. L’intervention du personnel ne se résume pas qu’aux prêts et touche une large facette de l’accompagnement.


Le champ d’action de la SADC est large et touche le développement sous plusieurs formes. Que ce soit par de la formation, le guide des attraits touristiques, le magazine Récolte moussant les produits agroalimentaires du territoire, par un concours, en appuyant le domaine des arts et de la culture sans oublier son implication à divers organismes que ce soit du monde scolaire ou autres, la SADC se veut présente à divers niveaux de la communauté. Son plan d’action pour 2019-2020 en témoigne que ce soit sur le plan entrepreneurial, de l’éducation, en zone verte, en santé, sécurité, offre de services, enjeux et cohésion sociale.

Article précédentArticle suivant
©2019 Journal Le Haut-Saint-François