Actualités

Coopérative d’habitation à Weedon phase II

Si tout va bien, le projet de la coopérative d’habitation Moulin des Cèdres phase II, d’ériger un bâtiment de 26 logements au coût de 3,9 M$, pourrait accueillir ses premiers résidants vers le 1er octobre 2021.

Le projet de coopérative d’habitation Moulin des Cèdres à Weedon phase II, visant la construction d’un deuxième bâtiment au coût de 3,9 M$, pouvant accueillir 26 logements, est bien lancé. La participation de 90 personnes à la récente soirée d’information visant à faire le point sur l’évolution du projet et valider l’intérêt des gens ne fait aucun doute. Toutefois, ce n’est pas avant le 1er octobre 2021, si tout va bien, que les futurs résidants pourront prendre possession des lieux.


Serge Vaillancourt, coordonnateur pour le Groupe de ressources techniques (GRT) et Claude-Gilles Gagné, membre de la coopérative, ont fait le point sur la démarche en cours et les prochaines étapes à franchir. On est rendu à la troisième phase de six, soit la préparation des plans et l’appel d’offres. Préalablement, le montage et dépôt du projet à la Société d’habitation du Québec (SHQ) ainsi que l’acceptation du celui-ci et des plans préliminaires ont été complétés et approuvés par la SHQ. Les étapes à venir seront la préparation pour l’engagement définitif, la réalisation des travaux et l’entrée des résidants.


M. Gagné rappelle que la phase II se veut un projet régional pouvant accueillir les personnes de Weedon et des environs comme Dudswell, Lingwick, Fontainebleau, St-Gérard et autres. Sa vocation sera d’accueillir des personnes de 75 ans et plus sans ou avec légère perte d’autonomie.

M. Vaillancourt précise que le coût des logements avec les services n’est pas définitif et pourrait évoluer, mais pour donner un ordre de grandeur, le studio serait autour de 500 $/mois, le 3 ½ à 670 $ et le 4 ½ à 800 $. Le bâtiment comprendra également une aire commune et une cafétéria. Le coût pour le service des repas n’est pas inclus dans le prix des loyers.


Financement
La SHQ s’implique dans le projet jusqu’à la hauteur de 50 %. La différence sera comblée par un prêt hypothécaire et la contribution du milieu qui est fixée à 597 000 $. Les membres du comité ont lancé une collecte de fonds dont l’objectif est de 225 000 $. La différence pourra être comblée par divers programmes existants, d’expliquer M. Vaillancourt. Dans la participation du milieu, peut être prise en compte l’implication de la municipalité soit le don du terrain, le raccordement des services et autres. Bien connu dans la communauté pour son implication et dynamisme, Lucienne Gravel, personne ressource au sein du comité, mentionnait qu’elle se lançait activement avec d’autres intervenants dans une campagne de sollicitation auprès des citoyens, commerces et entreprises de la région.


Parallèlement à cette démarche, elle invite les gens à acheter leur billet pour la présentation de la pièce de théâtre Le grand traitement, qui sera présentée les 25 et 26 octobre au Centre culturel de Weedon, à compter de 20 h. L’objectif est de recueillir 2 000 $ qui seront versés à la campagne populaire. « On a 155 billets de vendus et l’objectif est de 220 », d’exprimer la fougueuse dame de 77 ans. Au moment d’écrire ces lignes, 160 000 $ étaient recueillis, ce qui était qualifié de très bon de la part de M. Vaillancourt. Ce dernier a profité de la rencontre pour présenter les grands principes d’une coopérative d’habitation et a invité les gens à en visiter quelques-unes pour se faire une idée.


Questions
Les quelques questions posées au terme de la soirée portaient principalement sur le fonctionnement comme : qui allait déterminer la perte d’autonomie légère, si le bâtiment était muni de gicleurs, doit-on payer une quote-part, y a-t-il une limite pour contribuer financièrement à la collecte de fonds ? Au terme de la soirée, les personnes étaient invitées à signer un formulaire de manifestation d’intérêt. M. Gagné mentionne qu’une autre rencontre d’information pourrait se dérouler le 15 octobre et marquerait la présentation des plans, si tout va comme prévu.

Article précédentArticle suivant
©2019 Journal Le Haut-Saint-François