Actualités

Jessy Mc Neil ; Quatre engagements

Jessy Mc Neil, Parti conservateur

La sécurité des voies ferrées, l’internet haute vitesse accessible à tous, le développement de l’aéroport de Sherbrooke et l’agriculture sont les engagements fermes qu’entend mener à bien le candidat du parti conservateur Jessy Mc Neil.

Il précise que cela peut sembler peu élevé en termes de nombre, mais assure avec détermination qu’il ira jusqu’au bout pour les réaliser. Bien entendu, d’autres dossiers seront traités, mais les engagements énoncés sont fermes.

« Je veux sécuriser les gens par rapport au chemin de fer. Il passe à plein de place dans des petits villages et actuellement on n’a pas l’engagement clair de Transports Canada que les rails sont sécuritaires. » Soulignant que la voie ferrée peut être un actif important au développement économique, le candidat insiste pour dire qu’il s’agit avant tout d’une question de sécurité. Il déplore le fait que ce soit fréquemment des organisations citoyennes qui font les démarches pour obtenir des réponses ou actions. Il faut corriger et rendre les voies sécuritaires, insiste-t-il.

Le comté se définit par sa grande partie rurale et M. Mc Neil entend bien travailler à rendre l’internet haute vitesse accessible partout sur le territoire. « On est en 2020 et c’est inacceptable que les cellulaires ne fonctionnent pas dans certains endroits. » Il rappelle que sa formation politique « souhaite vraiment prioriser les régions » tout en soulignant que son chef, Andrew Scheer, en avait fait un engagement.

Le développement de l’aéroport de Sherbrooke s’inscrit dans les cartons du candidat. La raison pour laquelle le gouvernement conservateur n’a pas embarqué en 2013, explique Jessy Mc Neil, est dû au fait qu’il considérait le projet de 100 000 passagers annuellement était irréaliste. Les nouvelles données, précise-t-il, à 27 000 passagers par année, lui semblent plus réalistes et plus près d’une réalisation. Le coût de 500 000 $ pour concrétiser le tout ne semble pas faramineux aux yeux du candidat.

Le quatrième point, précise M. Mc Neil, est plus à l’étape de projet et touche le monde agricole. Il s’agit d’un incubateur avec la participation d’Énergir permettant d’accueillir le fumier et en retirer le méthane comme source d’énergie. « Les producteurs pourraient récupérer le fumier et l’utiliser pour leur culture. C’est innovant et ça génère de l’énergie », précise-t-il.

Le candidat rappelle les différents engagements de sa formation politique que ce soit des mesures d’aide auprès de personnes handicapées, des aînés, favoriser les familles qui ont besoin de coup de main pour des activités de leurs enfants, des programmes de rénovations écoresponsables, pour améliorer le parc immobilier avec un montant qui peut atteindre 3 600 $ par année. « Toutes des choses qui vont favoriser à mettre plus d’argent dans les poches des contribuables. » Il rappelle la volonté de son parti à nommer un ministre des affaires rurales « dans le but de donner la place qui revient à la ruralité. » Enfin, le candidat promet d’être « disponible à cent pour cent, prendre les dossiers et les amener à bon port. »

Article précédentArticle suivant
©2019 Journal Le Haut-Saint-François