Actualités

Marie-Claude Bibeau ; L’aéroport une priorité

Marie-Claude Bibeau, Parti libéral

Sans surprise, pour la députée sortante de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau, l’aéroport de Sherbrooke « demeure une priorité régionale au niveau du développement économique. » Elle assure qu’il n’y a plus de blocage et que le rôle du fédéral en matière de sécurité aéroportuaire est rempli. Elle ajoute vouloir travailler à dénicher du financement additionnel une fois que la ville de Sherbrooke et la corporation de l’aéroport auront signé une entente avec un transporteur et que le plan d’affaires sera complété.

Mme Bibeau assure qu’elle travaillera d’arrache-pied pour que l’aéroport de Sherbrooke soit admissible au programme fédéral appelé Initiative pour les infrastructures régionales. Elle précise que l’aéroport de Sherbrooke a d’ailleurs déposé un projet qui est présentement en analyse.

Quant à Valoris, Mme Bibeau reconnaît qu’en matière de récupération, c’est davantage de juridiction provinciale et municipale. « Par contre, si le parc éco-industriel va de l’avant, là ça va être mon rôle de les accompagner, les entreprises, parce que là, il y a beaucoup d’opportunités. Avec un gouvernement libéral, on peut aider les entreprises qui sont dans le développement des technologies vertes. » Elle fait référence notamment aux opportunités de financement et de réduction d’impôt pouvant aller jusqu’à 50 % pour les entreprises qui vont développer de nouvelles technologies à zéro émission.

La protection des lacs est un autre aspect que Marie-Claude Bibeau mentionne lui tenir à cœur. Elle ajoute que l’allégement du guide des procédures à suivre pour les municipalités apporté par Transports Canada n’est qu’un début. « Le but est de donner aux municipalités des outils réglementaires qui vont leur permettre de contrôler la navigation sur leur lac en fonction de la réalité. »

Mme Bibeau soutient que le rôle de député est d’accompagner les leaders régionaux, « élus, entrepreneurs, bénévoles qui tiennent les associations communautaires à bout de bras. » Elle rappelle avoir mis en place une veille de projets afin d’aller chercher toutes les opportunités de financement qui peuvent leur venir en aide. « On a fait énormément d’accompagnement et même quand il y a des programmes qui sont près d’être développés, ça nous permet même d’influencer les critères de ces programmes-là pour que les gens de notre région puissent en bénéficier au maximum. »

La candidate précise jouer également un autre rôle d’accompagnement, cette fois auprès des citoyens concernant « des dossiers hautement à caractère humanitaire. On s’entend quand les citoyens viennent cogner à la porte de leur député, c’est vraiment qu’ils sont dans leur dernier retranchement, qu’ils vivent des situations difficiles. » Apporter l’aide nécessaire, recommander les personnes au bon service peut changer la vie de certains, exprime-t-elle.

Au secteur agricole, Mme Bibeau entend finaliser les compensations de tous les secteurs liés à la gestion de l’offre, lait, volaille et œufs. « C’est une priorité incontournable pour moi. » Elle rappelle également l’engagement de son gouvernement à revoir tous les programmes de gestion de risque.

Article précédentArticle suivant
©2019 Journal Le Haut-Saint-François