Cahier automne

Boutique créative écologique qui se démarque : Une première au Canada

Cynthia Tellier-Champagne, propriétaire du Studio d’art Shuffle, s’inspire de la nature pour créer. On l’aperçoit ici alors qu’elle taille un crayon de bois.

Du matériel artistique écoresponsable et un approvisionnement éthique, voilà ce que propose le Studio d’art Shuffle. L’entreprise créée par Cynthia Tellier-Champagne est unique en son genre au Canada et est basée à Sawyerville.

L’idée lui est venue, à la suite de ses études, alors qu’elle prenait un moment d’arrêt pour réfléchir à ce qu’elle voulait faire. « Ça m’a donné le temps de faire les changements que je voulais au niveau de ma consommation écoresponsable. » Elle a entrepris plusieurs modifications dans son mode de vie et dans son alimentation. Toutefois, elle a réalisé que du côté artistique, les matériaux utilisés ne correspondaient pas à ce mode de vie. « Dans ma pratique artistique, je continuais d’utiliser des produits vraiment emballés et toxiques, le genre de produits que tu ne peux même pas utiliser dans la maison, comme des fixatifs à pastel où tu dois aller dehors pour les utiliser. À un moment donné, ça n’avait plus de cohérence dans ma vie. » Elle s’est donc mise à chercher des alternatives pour finalement revenir à la base, aux méthodes utilisées avant l’industrialisation. Elle y a découvert diverses techniques pour fabriquer des matériaux d’art à base de plantes et de minéraux. Son objectif était de trouver des articles plus naturels et sans danger pour les enfants.

De passionnée à entrepreneure

« J’avais envie de partager ça avec les gens, je n’avais vraiment pas envie de garder ça pour moi. Je sentais aussi qu’il ne se passait pas grand-chose, j’avais vraiment envie de participer à ce changement, d’éduquer. » C’est dans cet état d’esprit que l’artiste a décidé d’ouvrir sa boutique. Pour elle, ce n’est pas seulement vendre des produits, mais aussi éduquer les gens. Elle veut faire redécouvrir des techniques existantes, mais aussi d’autres qui sont innovées par le bien de ses ateliers et de son blogue sur le site internet où elle y propose des recettes. Le but est de fabriquer le matériel désiré dans la quantité nécessaire pour éviter la surconsommation. La majorité des articles sont vendus dans des emballages compostables, ce qui diminue le niveau de déchets produits.

Des produits pour tous les goûts

« C’est vraiment une boutique qui essaie d’aller marier tout ce qui est plantes, produits doux pour la santé, mais pour les loisirs créatifs, l’artisanat, les bébés, les enfants, le bureau et les artistes professionnels », explique Cynthia Tellier-Champagne. Plusieurs gammes d’articles et de matériaux sont offertes. L’une d’elles est pour les artistes professionnels ou quiconque qui désire créer. Des pigments naturels pour que les gens fabriquent leurs couleurs. Elle y propose des huiles, des solvants naturels, des liants végétaux et des épaississants à base de minéraux. L’intention est de remplacer tout ce qui chimiquement peut compléter la coloration pour en arriver au résultat final. « On va avoir aussi tout ce qui est accessoires, des pinceaux, des contenants réutilisables et des pots. On s’arrange pour miser sur, est-ce que c’est essentiel ou est-ce que c’est juste un cossin qui va nous faire consommer inutilement », ajoute-t-elle. Pour cette gamme de produits, Mme Tellier-Champagne travaille en collaboration avec des artisans québécois afin d’avoir un maximum de produits d’ici.

Dans la boutique, elle y propose une gamme pour enfants où l’objectif est la réutilisation et des produits sans danger. Des crayons et des peintures rechargeables, des colorants naturels et comestibles à base de fruits et de légumes. « Quand on jette le crayon, il est encore bon, il n’a juste plus d’encre dedans. C’est désolant. Des peintures rechargeables aussi. Quand la couleur bleue est finie, on n’est pas obligé de se débarrasser de la palette ou d’acheter une autre palette au complet parce qu’il manque une couleur. » C’est dans cette optique que l’entrepreneure a soigneusement sélectionné ses matériaux.

Pour les écoliers et les professionnels, elle mise aussi sur la réutilisation. Des cahiers de notes rechargeables, des surligneurs en bois, des crayons permanents rechargeables. Le but est de trouver des moyens pour que les produits durent plus longtemps pour éviter de constamment avoir à racheter. L’artiste propose également une sélection de livres qui expliquent la fabrication de matériaux, des livres d’inspiration et de décorations au naturel.
Pour partager ses découvertes et son savoir, elle a d’abord ouvert une boutique en ligne. Elle participe également à divers salons d’artisanat et événements à raison d’une fois par mois. Elle possède quelques points de vente dans des boutiques pour enfants, mais aussi via d’autres artistes, en plus d’avoir une formule pour les professionnels, les organismes et les professeurs qui préfèrent s’approvisionner en plus grande quantité.

Toujours en quête de travailler dans le respect de la nature, Cynthia Tellier-Champagne utilise principalement des ingrédients locaux. « Pour l’instant, étant sur une ferme, je fais de la cueillette sauvage. À partir de l’année prochaine, on va aussi faire de la culture de plantes tinctoriales. Ce qui est merveilleux dans le paysage québécois, c’est qu’il y a vraiment une belle panoplie de plantes tinctoriales sauvages. » Puisque certaines teintes ne se retrouvent pas au Québec, elle doit les importer, mais elle prend tout de même le temps de bien choisir les entreprises pour s’assurer que toutes ses valeurs sont respectées.

La tête remplie de projets

L’artiste ne compte pas s’arrêter là. Elle prévoit agrandir son atelier et sa boutique pour offrir l’opportunité aux clients de venir choisir leurs produits. Elle veut également donner des ateliers et développer des résidences artistiques qui vont se dérouler sur plusieurs jours. Elle aimerait organiser diverses activités créatives en nature, sur sa terre qui lui sert de muse.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François