Actualités

Alourdissement fiscal moyen de 3,27 % à East Angus

La mairesse de East Angus, Lyne Boulanger, présente le budget 2020 qu’elle considère très bien, compte tenu des différentes contraintes.

Même si l’augmentation du taux de la taxe foncière de 1,15 % est sous le taux de l’inflation, il en demeure pas moins que les contribuables d’East Angus subiront un alourdissement de leur fardeau fiscal moyen de 3,27 % en y incluant la hausse des services. Il en coûtera donc 66,21 $ de plus pour les propriétaires d’une résidence unifamiliale moyenne dont l’évaluation est à 162 067 $.

La mairesse de East Angus, Lyne Boulanger, est satisfaite du budget adopté par les élus lors de la séance spéciale à laquelle assistaient six citoyens. « Avec les contraintes qu’on a eues à relever, je suis quand même très fière de ce qu’on a fait. Ça fait quelques années qu’on fait beaucoup d’efforts pour minimiser nos coûts, je pense qu’on est en train de voir la progression de ça. Ça nous a aidés beaucoup, parce que si nous n’avions pas fait certaines modifications à des postes, on n’aurait pas pu présenter un budget de la sorte; ça aurait été pire. Je pense que les bons choix, on les a faits. »

Taxes
Le taux de la taxe foncière grimpe de 0,01 $ pour s’établir à 0,92 $ du 100 $ d’évaluation. Quant à la taxe de service, matières résiduelles, englobant entre autres (Valoris, la collecte de déchets avec une nouvelle entente de 5 ans et la station d’épuration de la ville), elle grimpe de 50 $ passant de 180 $ à 230 $ par logement. Les taux des terrains vagues desservis et agricoles passent respectivement de 0,01$ pour s’établir à 1,61 $ et 0,92 du 100 $ d’évaluation. Les autres taxes de services demeurent stables. Mme Boulanger précise que la collecte des putrescibles instaurée en juin 2018 permet de réaliser des économies intéressantes. De janvier à octobre dernier, la municipalité a détourné 303 tonnes du site d’enfouissement permettant de réaliser une économie de plus de 60 000 $ « et l’année n’est pas terminée. » La mairesse encourage les citoyens à poursuivre les efforts dans ce sens.

Réalisations
Mme Boulanger mentionne que 2019 a été marquée par l’entretien et la mise à niveau des infrastructures municipales (aréna, salle des Chevaliers de Colomb et préparation du futur garage municipal) permettant d’appuyer le développement économique et urbain de la municipalité. Quant au parc industriel, il s’est bonifié avec l’arrivée de Usinage Marcotte et l’agrandissement de High Water Hose. D’autre part, l’ébénisterie Artisanex s’est installée dans un immeuble de la rue Georges-Pinard. Forte des résultats obtenus, la municipalité entend poursuivre l’appui au développement et à la revitalisation de la zone du plan d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA). Elle a également installé deux bornes électriques. On a donné le mandat pour la mise à niveau du dépôt à neiges usées, pour réduire les coûts d’énergie à la station d’épuration et pour les services professionnels quant à la réalisation et l’aménagement de la rue Saint-Gérard. Ce dernier mandat vise à améliorer l’accès au secteur institutionnel. D’autres réalisations s’ajoutent à la liste pour 2019.

À venir
Pour 2020, la municipalité procédera au remplacement des lumières de rue au Del. Cet investissement de plus de quelque 230 000 $ permettra de réaliser des économies récurrentes de 50 000 $, d’expliquer Mme Boulanger. On procédera également à l’implantation de compteurs d’eau dans les immeubles municipaux. L’aménagement annoncé du futur garage municipal au 16 de la rue David-Swan est inscrit dans les cartons. Rappelons que le montant global incluant l’acquisition, effectuée en 2019, est de 1,2 M $. On prévoit aussi aménager sur le site du garage municipal une aire de dépôt pour les matières dangereuses et pour la récupération de différents matériaux.

Après avoir connu une année relativement calme au chapitre de la construction domiciliaire, 2020 s’annonce prometteuse. Des projets de construction de quatre immeubles dont deux de six logements et autant de quatre logements sont déjà annoncés alors que d’autres projets pourraient voir le jour notamment sur l’ancien terrain du Domaine La Sapinière.

Fière du bilan de la municipalité, Mme Boulanger entend poursuivre la promotion de sa ville dans les médias régionaux afin d’attirer de nouveaux résidants. Mentionnons que la dette nette approximative de la ville d’Easts Angus est de 5,2 M$.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François