Actualités

Challenge VTT de retour à Ascot Corner

Après une année d’absence, le Challenge VTT Ascot Corner revient au grand plaisir des amateurs.

Après un an d’absence, le Challenge VTT revient à Ascot Corner. Les coureurs et amateurs se donneront rendez-vous le 18 janvier sur le circuit enneigé du chemin de la Rivière.

Membre fondateur de l’événement sportif, Bertrand Ash s’est joint à un groupe de quatre personnes qui prend la relève. L’édition 2020 innovera en ajoutant aux 9 classes déjà existantes trois autres soit une classe motocross, une trois roues vintage et une autre junior. Au total, c’est 12 classes qui seront présentées. Parmi celles-ci, nous retrouvons la classe 400 et moins (4 temps), 450 et plus (4 temps), 2 Temps, 4×4 (bolt), classe Open (clous arrière acceptés, bolt), classe Femme et Side by side (500 à 800) et (800 à 1 000) ainsi que Mini Stock. Selon le nombre de participants, ceux-ci pourront se partager une bourse globale variant entre 5 000 $ et 7 000 $.

Fort de son expérience, le dynamique Bertrand Ash assure que le site sera sécuritaire et veillera à bien accueillir les coureurs et spectateurs. Un service de casse-croûte, un bar et même un endroit pour se réchauffer seront mis à la disposition des amateurs de quatre roues. Les enfants auront également l’occasion de s’amuser puisqu’un jeu gonflable sera sur place pour leur plus grand bonheur. Les organisateurs de l’événement Justin Lister, président, Johanne Roy, vice-présidente, et les directeurs Tommy Riendeau et Dominic Ash souhaitent une participation d’environ 200 coureurs et plus de 1 500 spectateurs si la température le permet. Le coût d’admission est de 10 $ par personne et gratuit pour les enfants de 10 ans et moins. Pour les personnes désireuses de courir, le coût d’inscription est de 40 $ par classe. Il est possible de s’inscrire le matin de la compétition. Les personnes voulant en savoir davantage peuvent consulter le site www.challengevtt.weebly.com. Mentionnons que l’organisation remettra une partie des recettes à La Rose des vents.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François