Actualités

Une activité qui rapproche

Des membres de la Fédération culturelle de l’Estrie ont récemment fait un arrêt à East Angus dans le cadre du projet «Espace de la diversité».

L’objectif, d’expliquer Boubacar Cissé, directeur général de l’organisme, est de favoriser un lien propice aux échanges interculturels pour découvrir de nouvelles richesses dans l’interaction entre le patrimoine identitaire estrien et l’apport de la collectivité immigrante.

Des gens de la communauté colombienne et latino-américaine ont débarqué sur le terrain du bureau de poste à East Angus, le soir des spectacles de la gare, pour découvrir un tant soit peu la culture des gens d’ici et échanger. Pour faciliter la chose, les visiteurs ont partagé un souper africain et colombien. Ils ont également présenté une troupe de danse regroupant de jeunes garçons et filles qui ont exécuté des danses folkloriques hautes en couleur de leur pays. Les migrants, d’expliquer M. Cissé, font la tournée des diverses MRC de l’Estrie afin d’échanger, découvrir, voir les opportunités d’emploi et même éventuellement venir s’établir dans le milieu autre que Sherbrooke. Sur la photo, nous apercevons de jeunes danseurs exécutant une danse folklorique de leur pays.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François