Actualités

Agrandissement de l’école de la Source-Vive : Projet plus dispendieux que prévu

L’agrandissement de l’école de la Source-Vive d’Ascot Corner devrait commencer dès le printemps 2020.

Le projet d’agrandissement de l’école de la Source-Vive à Ascot Corner peut maintenant aller de l’avant malgré des coûts de 850 000 $ de plus que ce qui était estimé.

La Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) a reçu des soumissions de cinq entrepreneurs et même si les montants se ressemblaient, c’est l’entreprise Construction Gératek qui a été retenue avec un contrat de 3 153 000 $ avant les taxes. Le gouvernement avait alloué une somme de 2,7 M$ pour le projet d’agrandissement.

Selon Gilles Normand, président de la CSRS, cette disparité serait due notamment à l’achalandage dans le secteur de la construction. La problématique du manque de main-d’œuvre est également selon lui, un facteur important de cette charge. Une requête sera faite au gouvernement pour augmenter la subvention. Il affirme que c’est une mesure fréquente lors des projets de cette envergure.

L’agrandissement de la Source-Vive était devenu nécessaire, exprime M. Normand. « On avait vraiment besoin d’agir ! » L’établissement est déjà trop petit pour les 317 élèves qui le fréquentent tous les jours. Plusieurs locaux ont dû être réaménagés pour y installer des classes. Selon le président, l’école ne possède même plus de bibliothèque digne de ce nom puisque la salle prévue à cet effet est maintenant multifonctionnelle.
En augmentant la superficie du bâtiment, c’est la cour extérieure qui se voyait réduite. La municipalité d’Ascot Corner a donc cédé un de ses terrains adjacents à l’établissement afin d’y agrandir la cour de récréation des enfants. Comme c’était un terrain humide, la CSRS a dû attendre l’autorisation du ministère avant de procéder aux aménagements nécessaires, c’est pourquoi le projet avait été reporté.

Grâce à la météo clémente du mois de décembre, les travaux à l’extérieur ont pu être commencés. Toutefois, le chantier ne prendra forme qu’à partir du mois de mars ou avril 2020. Le tout devrait être terminé en août de la même année, à temps pour la rentrée scolaire.

En plus d’une nouvelle cour extérieure, les écoliers bénéficieront de quatre classes supplémentaires et d’un nouveau local consacré à la bibliothèque. Plusieurs enfants s’ajouteront dès la prochaine rentrée, mais au moment d’écrire ces lignes, il n’était pas possible de connaître le nombre exact puisque la période d’inscription n’est pas terminée.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François