Thématiques

Rester occupées en aidant les autres : Deux femmes actives dans la communauté

De gauche à droite, Lise Bibeau et Pierrette Bolduc.

Ce n’est pas d’hier que Pierrette Bolduc et Lise Bibeau s’impliquent dans la communauté en tant que bénévoles. Pour ces deux femmes originaires de Cookshire-Eaton, c’est gratifiant de pouvoir aider les autres et en plus, cela leur permet de se garder actives. « Si on fait du bénévolat, c’est parce qu’on aime ça », affirme Mme Bibeau avec enthousiasme.

Membres du conseil administratif du Centre d’action bénévole (CAB) du Haut-Saint-François, les deux septuagénaires ont des journées bien chargées. Elles font entre autres du transport bénévole et des représentations de musique et de chants dans les églises et les centres pour personnes âgées. Mme Bibeau fait également de l’animation à l’église, chante dans une chorale et fait partie de l’Association des étoiles d’or, organisme pour lequel Mme Bolduc tient le rôle de présidente. « Elle est archiactive ! N’a jamais arrêté ! Elle est effrayante », lance cette dernière en parlant de son amie, ajoutant en riant, « elle est capable de tout faire ça, j’en reviens pas ! » Malgré toutes ses activités, elle trouve du temps pour ses trois enfants, sept petits-enfants et cinq arrières-petits-enfants.

Ancienne employée de Plastipak à Cookshire-Eaton, Mme Bolduc a pris sa retraite en 2008 et a commencé le bénévolat l’année suivante. « Rester dans la maison à journée longue, je ne serais pas capable », affirme celle qui aime rendre service aux autres. « Dans le fond, on n’est pas là pour rien. Les gens ont tellement besoin de nous autres ! » Mme Bibeau a, quant à elle, travaillé chez Emballages Hood où elle conduisait un chariot élévateur. Elle chante depuis longtemps, mais cela fait quatre ans qu’elle offre de son temps à l’Association des étoiles d’or et au CAB.

Ces dames peuvent faire du transport bénévole à raison de 15 fois par semaine. Souvent, c’est pour aller au CHUS de Fleurimont, mais elles sont parfois demandées à se rendre jusqu’à Thetford Mines ou encore Mégantic. Certains bénévoles peuvent conduire jusqu’à Montréal ou Québec, mais elles préfèrent, pour leur part, ne pas aller trop loin. Par contre, de la route, elles en font ! « Une journée, j’ai compté ça, j’ai fait 300 km dans une journée, juste en transport », exprime Mme Bolduc. Pour ces bénévoles, c’est plus que de simplement mener d’un point A au point B. C’est de l’accompagnement, lorsqu’elles vont reconduire une personne, elles doivent rester avec elle le temps de leur rendez-vous. Elles ont souvent même un rôle de confidentes puisque beaucoup de personnes âgées n’ont pas toujours l’occasion de converser avec quelqu’un, alors elles en profitent pour sociabiliser. « On rencontre plusieurs personnes aussi et on apprend à les connaître, ça développe l’amitié », explique Mme Bibeau.

Faire don de soi est toujours quelque chose d’agréable. « Je suis bien heureuse comme ça, j’adore mon travail de bénévole », affirme Mme Bolduc. Tant que la santé va leur permettre, ces deux femmes au cœur en or continueront d’offrir de leur temps pour la communauté.
Le Centre d’action bénévole du Haut-Saint-François offre de l’aide dans tous les domaines. Pour offrir de son temps ou pour obtenir des services, n’hésitez pas à les contacter au 819 560-8540.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François