Actualités

Challenge VTT Ascot Corner : Une réussite malgré le froid polaire

Le froid n’a pas empêché les coureurs de pratiquer leur sport de prédilection lors du Challenge VTT à Ascot Corner.

La popularité du Challenge VTT d’Ascot Corner ne se dément pas. Après une année d’absence, plus de 600 personnes ont bravé le froid polaire pour assister à la neuvième édition.


Une ambiance festive et familiale attendait les visiteurs. Un bar, une cantine et des activités pour les enfants ont fait le bonheur de tous. Un total de 121 participants ont foulé les pistes enneigées. C’est moins que la précédente édition de 2018 qui avait accueilli 140 coureurs et 1400 spectateurs, mais Bertrand Ash, l’ancien directeur de l’événement qui agit maintenant comme informateur pour la relève, en est tout de même satisfait. « Cette année, on avait deux autres compétitions en même temps que nous autres, c’est sûr que ça dérange un peu, mais quand même, c’est une belle réussite, pas d’accident, donc c’est formidable », affirme-t-il. 


Même si le froid a réduit le nombre de visiteurs, l’événement demeure tout de même populaire à travers le Québec. Des gens de Coaticook, Gatineau, Jonquière, Mont-Laurier et Laval entre autres n’ont pas hésité à faire la distance pour venir pratiquer leur sport de prédilection. « Il y a des gens qui m’ont dit qu’Ascot Corner n’a jamais vu d’organisation de même. Le carnaval rassemble 50-60-70 personnes. Des groupes de même, ils n’ont jamais vu ça », explique l’ancien responsable.


La piste avait une longueur de 0,76 km et chaque participant devait en faire le tour 5 fois pour compléter la course. Les organisateurs avaient prévu 12 classes, mais puisqu’aucun conducteur de véhicules à 3 roues n’était présent, la compétition s’est réduite en 11 classes établissant 33 gagnants, soit 3 par catégorie.


Cette année, ce sont des bourses totalisant 4900 $ qui ont été remises. Tous les profits ont quant à eux été versés sous forme de dons à La Rose des Vents, un organisme qui vient en aide aux personnes touchées par le cancer.


« Dans l’ensemble, tout était parfait », affirme M. Ash, qui ajoute que les organisateurs, soit Justin Lister, Johanne Coté, Dominic Ash et Tommy Riendeau en sont à réfléchir à la 10e édition qui devrait avoir lieu l’an prochain.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François