Actualités

Cuisines collectives du Haut-Saint-François : Desjardins donne 11 000 $

Nous apercevons de gauche à droite Christine Ruest Rius, conseillère en communications et coopération, Karine Valade, animatrice communautaire, Guillaume Loiselle-Boudreau, directeur des Cuisines collectives du Haut-Saint-François, et Daniel Lamoureux, directeur général de la Caisse Desjardins du Haut-Saint-François.

La Caisse Desjardins du Haut-Saint-François remet 11 000 $ aux Cuisines collectives du Haut-Saint-François. De ce montant, 1 000 $ seront consacrés au bénéfice des élèves de l’école du Parchemin, côté Couvent, à East Angus, dans le cadre de la Semaine de la persévérance scolaire. Quant au montant de 10 000 $ versé sur trois ans, il permettra à la ressource de renouveler une partie de son équipement et de se développer sur le territoire.

Daniel Lamoureux, directeur général de la Caisse Desjardins du Haut-Saint-François, est heureux de remettre les sommes qui s’inscrivent, dit-il, dans la mission du Mouvement Desjardins. « Les Cuisines ont un impact dans le Haut-Saint-François. Elles répondent à des besoins. »

Le projet de l’école primaire a obtenu la faveur des membres Desjardins dans le cadre du concours provincial Prix #Fondation Desjardins. Il permettra à quelque 200 élèves de faire des bagels santé. Une dizaine de groupes se mettront à la tâche du 24 au 27 février prochains.
D’autre part, les Cuisines collectives profiteront de l’aide financière de 10 000 $ pour faire la promotion de ses services sur le territoire.

Présentement, l’organisme offre ses services dans sept des quatorze municipalités de notre MRC. Guillaume Loiselle-Boudreau, directeur de l’organisme, aimerait bien étendre cette ressource à d’autres municipalités en développant de nouveaux groupes. On vise également à en faire la promotion auprès de divers organismes que ce soit les Maisons des jeunes, les services de garde, l’animation estivale. On profitera également de l’aide financière pour embaucher une seconde animatrice, faire l’achat de matériel électroménager et équipements pour le service d’East Angus.

Bien qu’elles soient accessibles à tous, les Cuisines collectives du Haut-Saint-François souhaitent rejoindre les gens vulnérables et à faible revenu, d’expliquer M. Loiselle-Boudreau. Elles fournissent le fond de base et les gens doivent défrayer une partie. Les Cuisines collectives sont un lieu de rencontre pour un groupe de 2 à 6 personnes qui décident de mettre en commun temps, argent et les compétences pour cuisiner des plats économiques, équilibrés et savoureux qu’elles rapportent à la maison. Elles offrent des séances d’information, des ateliers thématiques et sur mesure ainsi qu’un local, du matériel et des denrées non périssables. On donne également un service d’animation et d’encadrement de groupe sur demande. Les personnes intéressées à faire partie des Cuisines collectives doivent devenir membres et l’accès est tout à fait gratuit.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François