Actualités

COVID-19 : Le HSF vit au rythme du Québec

actualite

Le Haut-Saint-François n’échappe pas aux mesures mises de l’avant par le gouvernement du Québec afin d’éviter la propagation du coronavirus COVID-19. Toutes les écoles et garderies (publiques/privées) sont fermées sauf pour les enfants de parents travaillant dans le réseau de la santé, policiers, pompiers et ambulanciers. Les CHSLD du territoire et hôpitaux de la région sont également fermés aux visiteurs.

À la Commission scolaire des Hauts-Cantons, le directeur général, Martial Gaudreau, mentionne avoir mis en place six points de service de garde, ouverts de 7 h à 18 h du lundi au vendredi, dont trois sur le territoire du Haut-Saint-François. Il s’agit des écoles primaires Saint-Camille à Cookshire-Eaton, du Parchemin côté Couvent à East Angus et Notre-Dame-du-Sacré-Coeur à Weedon. L’objectif, explique-t-il, est d’être en mesure d’accueillir les enfants des personnes œuvrant « dans le secteur de la santé et de la sécurité civile. On pense aux policiers, ambulanciers, pompiers. Donc, ça s’adresse à ces gens-là. » Les personnes concernées doivent s’inscrire sur le site québec.ca/coronavirus.

Depuis dimanche dernier, le gouvernement du Québec a resserré les mesures de sécurité en ajoutant à sa liste de fermeture les résidences pour personnes âgées et lieux publics comme les bars, cinémas, bibliothèques, centres d’entraînement, salles de danse et autres. L’ensemble des municipalités du Haut-Saint-François a suspendu les activités publiques, certaines comme Scotstown, Cookshire-Eaton et peut-être d’autres ont fermé l’accessibilité au public. À East Angus, l’aréna, le Centre culturel et le Centre communautaire sont fermés. Il en est de même à Weedon. Des assemblées publiques d’information prévues dans les secteurs Johnville et Sawyerville à Cookshire-Eaton sont annulées. Il en est de même pour des rencontres d’information prévues à Lingwick et La Patrie. Les activités de l’AFEAS sont également interrompues sur le territoire jusqu’à nouvel ordre. Les églises sont aussi fermées pour une période indéterminée. Au moment d’écrire ces lignes, lundi matin juste avant de mettre sous presse, les restaurants étaient épargnés. Toutefois, on demandait aux restaurateurs d’accueillir seulement 50 % de leur clientèle et de maintenir une table vide entre les clients. Le gouvernement suggérait également aux citoyens de limiter les déplacements dans les commerces. Pour le reste, les entreprises, commerces, places d’affaires, marchés d’alimentation, tout fonctionnait normalement. L’État québécois invitait néanmoins les entreprises à prendre des mesures de sécurité et suggérait aux personnes aptes à faire du télétravail de la maison. Conscient des inconvénients économiques qu’entraînera la crise liée au coronavirus, le premier ministre du Québec, François Legault, mentionnait que des mesures de support et d’accompagnement pour les entreprises seraient mises en place rapidement.

Mentionnons que le CIUSSS de l’Estrie – CHUS a procédé, en fin de semaine dernière, à l’ouverture de quatre centres de test désignés pour le COVID-19 notamment à Sherbrooke, à l’hôpital de Granby, à l’hôpital, CLSC et centre d’hébergement d’Asbestos et au CSSS du Granit. Tout près de nous, un chapiteau a été érigé à proximité de l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Sherbrooke. Les centres sont ouverts tous les jours de 8 h à 20 h pour une durée indéterminée. Pour se présenter, il faut correspondre aux trois critères fixés soit revenir de voyage à l’extérieur du pays, présenter un ou plusieurs symptômes de la COVID-19 (fièvre, toux, difficultés respiratoires) et avoir vu ses symptômes se manifester dans les 14 jours depuis le retour de voyage.

Rappelons que le texte a été rédigé lundi matin et que les choses peuvent avoir évolué entre ce moment et la distribution du journal.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François