Actualités

Fonds d’aide et de relance régionale (FARR) : La SADC dispose d’un million $

actualite

La SADC du Haut-Saint-François dispose de 1 059 701 $ pour venir en aide aux entreprises du territoire qui n’ont pu, jusqu’à maintenant, bénéficier de l’appui du gouvernement du Canada. Ce montant fait partie d’une enveloppe de 6,3 M$ provenant de Développement économique Canada (DEC) dans le cadre du Fonds d’aide et de relance régionale (FARR) pour les PME de l’Estrie.
L’aide octroyée par la SADC du HSF peut se faire sous forme de fonds de roulement pouvant aller jusqu’à 40 000 $. Elle peut également se faire sous forme de contribution financière non remboursable pour des besoins d’aide technique comme des expertises spécialisées, l’adaptation aux mesures sanitaires, le développement de plans financiers de continuité pour préparer l’avenir ou encore d’adoption des technologies pour le commerce en ligne.

Les SADC ou CAE pourront aussi réaliser ou collaborer à des initiatives de développement économique local comme des formations aux entreprises, la promotion d’achat local, des opérations de revitalisation de centre-ville et des campagnes publicitaires.

« Ces investissements sont très attendus dans le milieu et les SADC et CAE s’assureront de livrer rapidement cette aide au cours des prochaines semaines afin que nous puissions répondre aux besoins urgents de nos clientèles », d’exprimer Daniel Dumas, président de la SADC des Sources et président du Réseau des SADC et CAE. La députée Mélanie Joly, ministre du Développement économique et des Langues officielles et ministre responsable de DEC, estime que les SADC et CAE sont des services de proximité dont l’expertise et le dynamisme permettront d’aider rapidement les entrepreneurs à relever les défis liés à la COVID-19. « Ensemble, nous passerons à travers cette période difficile. Retroussons nos manches pour relancer l’économie de nos régions », complète-t-elle.

Soulignant le travail des SADC et CAE depuis 50 ans, la députée de Compton-Stanstead et ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau, souligne que « l’accompagnement professionnel de qualité et le financement conséquent seront plus utiles que jamais pour nos entrepreneurs touristiques, nos jeunes pousses et nos plus petites entreprises. En soutenant nos PME en cette période de pandémie, on répond aussi aux besoins de première nécessité de nos citoyens. »

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François