Sentier de sculptures à Chartierville : Quand l’art fait un avec la nature

Le sentier se veut un endroit calme, inspirant, baignant en pleine nature.

Les couleurs d’automne à elles seules constituent une magnifique œuvre d’art. Alors, imaginez l’expérience lorsque vous contemplez des sculptures et faites la lecture de textes en pleine nature. Voilà ce qu’offre gratuitement l’ébéniste et sculpteur, Claude Sévigny, par son sentier de sculptures et de textes littéraires.
Le parcours, de quelque 500 mètres, aménagé dans le boisé derrière sa résidence du 170, rue Verchères, à Chartierville, peut sembler relativement court, mais riche en émotions visuelles et sensorielles. Accessible aux familles, le sentier sera ouvert les 3, 4, 10, 11, 12 et 17 octobre prochains.
L’artiste mentionne avoir eu l’idée « à la suite d’une visite de gens de Tourisme Haut-Saint-François venus pour les sculptures que j’ai dans un petit espace chez moi. Pis je me suis rendu compte que ça serait beaucoup plus dynamique qu’elles soient dehors et que les gens participent. Je me suis dit que ça serait intéressant avoir quelque chose qui allie la marche, le côté touristique et d’avoir de quoi que les gens pourraient participer. » Les gens semblent réceptifs puisque plusieurs enfants ont profité du chevalet installé dans le sentier pour faire des dessins. « Les enfants comme les adultes participent déjà. Il n’y a pas encore une structure, c’est spontané. » Réfléchissant à voix haute, l’artiste ajoute que les gens pourraient éventuellement, à partir de ce qu’il y a sur place, compléter une sculpture.
À sa première édition, M. Sévigny admet humblement, « pour moi, c’est comme un essai cette année, sauf que c’est plus populaire que je croyais. » L’artiste y voit énormément de potentiel et n’a pas l’intention d’en faire sa chasse gardée au contraire, il tient à le partager. Le sentier, exprime-t-il, pourrait devenir quelque chose d’itinérant et se retrouver dans diverses municipalités mettant en vedette les artistes locaux. Un village pourrait prendre en main le sentier pendant deux à trois ans et par la suite un autre prend le relais de façon à faire participer toute la MRC. « Le concept pourrait devenir une référence culturelle identitaire pour les gens du Haut-Saint-François. Moi ce que je dis, c’est qu’il y a des possibilités sans fin. » Pour l’instant, le sentier de la rue Verchères offre diverses sculptures, des écrits et plus d’une vingtaine de balais de sorcière. M. Sévigny se fera un plaisir d’accueillir les visiteurs selon les dates prévues de 10 h 30 à 16 h. Mentionnons que l’initiative se déroule dans le cadre des Journées de la culture.

©2020 Journal Le Haut-Saint-François