Actualités

Favoriser l’autonomie alimentaire : Cuisine ton Haut !

Cuisine collective HSF

Lors de la première vague de la pandémie, les Cuisines Collectives du Haut-Saint-François, ne pouvant offrir de rencontres mensuelles, ont dû se réinventer et trouver des alternatives de services à offrir. Le nouveau projet, Cuisine ton Haut !, est donc présenté. L’objectif est d’offrir la possibilité aux citoyens de recevoir gratuitement une boîte alimentaire directement à la maison pour cuisiner en famille.

« Les boîtes d’ingrédients avec recettes, c’est une belle façon d’inciter les gens à continuer à cuisiner à la maison », explique Guillaume Loiselle-Boudreau, directeur des Cuisines Collectives du HSF. L’objectif de l’organisme est d’encourager l’autonomie alimentaire. Avec la pandémie, les gens ont une plus forte tendance à se rendre fréquemment à l’épicerie et faire provision de produits transformés qui ne sont pas nécessairement bons pour la santé, selon le directeur.
Explorer la nouveauté
Le fait d’offrir gratuitement ces boîtes permet aux citoyens de la région de découvrir et d’essayer de nouvelles recettes et d’aliments. Lors du lancement, neuf recettes ont été offertes selon trois catégories différentes. Les personnes ont le choix entre cuisine du monde, du terroir ou végétarienne. « On essaie de faire découvrir aussi des recettes, des nouveaux plats à des gens qui, peut-être, n’auraient jamais mangé, par exemple, un poulet au beurre, une recette indienne. Ce qui est bien, c’est que les gens doivent faire eux-mêmes le pain naan », exprime M. Loiselle-Boudreau.

Le fonctionnement est simple. « Ils doivent choisir dans les neuf recettes et nous, on peut livrer à domicile, sans contact, une boîte avec une glacière et 100 % des ingrédients », explique le directeur. Chaque membre inscrit peut recevoir une boîte chaque mois. Les ingrédients offerts sont suffisants pour nourrir quatre personnes. Toutefois, M. Loiselle-Boudreau affirme que si une famille plus nombreuse aimerait s’inscrire, il est possible d’aviser l’organisme et les boîtes seront doublées.

Pour s’inscrire, il faut être membre des Cuisines Collectives. Toute personne du Haut-Saint-François qui est intéressée peut s’inscrire gratuitement. « C’est vraiment pour monsieur, madame tout le monde. C’est fait pour n’importe qui. Il n’y a pas un critère de revenu, il n’y a pas d’autres critères de sélection que de vouloir cuisiner à la maison », lance le directeur. Dans les 24 premières heures d’inscription, pas moins de 25 personnes se sont montrées intéressées. « À date, les gens qui demandent des boîtes, plus de la moitié sont des nouveaux qui veulent devenir membres. Je pense que ça va être vraiment bien pour recruter de nouveaux membres », ajoute-t-il. De plus, des demandes sont adressées de la part des CLSC et des travailleurs sociaux.
Financement
M. Loiselle-Boudreau explique que Cuisine ton Haut ! est possible grâce à l’aide obtenue auprès de Centraide Estrie, via le Fonds d’urgence à l’appui communautaire du gouvernement fédéral. Un financement de 5 000 $ a été versé pour mettre à terme le projet. En raison de la pandémie, les activités de cuisine dans les locaux de l’organisme ont dû être suspendues. Les responsables se sont donc concentrés sur ce nouveau concept qui sera accessible jusqu’à l’épuisement des fonds. « J’espère le faire au moins pour un six mois et si possible de renouveler les fonds », exprime-t-il. Toutefois, il avoue ne pas avoir de crainte à ce sujet, il reste confiant. « Si jamais on n’aurait pas un financement spécial pour ça, on va essayer de peut-être changer le projet ou de voir les adaptations qu’on pourra faire », ajoute-t-il.
Les trois personnes derrière les Cuisines Collectives ont travaillé sans relâche pendant un mois pour mettre en place le projet. « Les recettes ont été testées dans notre cuisine. On les a cuisinés, goûtés et pris des belles photos des plats », lance le directeur.
Produits du terroir, nouvelle tendance alimentaire
Avant de choisir les recettes, l’organisme prend soin de demander l’avis de la population. Quelques demandes sont récurrentes selon le régime alimentaire des gens, les prises de conscience environnementales ou alimentaires et les tendances actuelles. « Les gens essaient beaucoup de favoriser les achats locaux. Nous aussi, on essaie de s’approvisionner local. D’ailleurs, dans Cuisine ton Haut !, on va avoir des commandites de producteurs du Haut-Saint-François et des commerces pour des produits qu’on va intégrer dans les recettes », explique Guillaume Loiselle-Boudreau. Selon lui, il semble y avoir une tendance d’économie circulaire et de vouloir favoriser l’économie locale. « Je pense qu’il y a beaucoup de gens aussi qui essaient de diminuer leur consommation de viande », mentionne-t-il, ajoutant que ce changement est souvent pour des raisons de santé et de saine alimentation.

Lors des activités dans les cuisines, les gens en profitaient pour préparer plusieurs repas et ainsi mieux planifier leur semaine. Afin de pouvoir continuer à offrir cette possibilité, l’organisme propose également des boîtes avec des ingrédients de base. « Tous nos membres peuvent avoir à la fois, une boîte de Cuisine ton Haut ! où il y a juste un repas, une recette avec 100 % des ingrédients et une autre boîte, une fois par mois qui a le fond de base », explique le directeur.

Les personnes intéressées à y découvrir les recettes peuvent se rendre sur la page Facebook des Cuisines Collectives du Haut-Saint-François.

Article précédentArticle suivant
©2021 Journal Le Haut-Saint-François