Actualités

Des lettres pour les résidents du Manoir de l’EAU VIVE : Les élèves de Saint-Camille propagent la joie

Élèves de lécole Saint-Camille Cookshire

Les élèves de 4e et 5e année ont rédigé des lettres pour les résidents du Manoir de l’EAU VIVE.

Les élèves de 4e et 5e année de l’école Saint-Camille de Cookshire-Eaton ont décidé de propager la joie au Manoir de l’EAU VIVE pour le temps des Fêtes. Des lettres rédigées à la main ont été remises aux résidents afin de leur offrir un petit bonheur durant cette période pour briser la solitude.
L’enseignante, Karyann Tessier, mentionne que cette initiative vient de ses élèves. Ézéckiel, 10 ans, trouvait important de faire quelque chose pour ces personnes qui sont seules à Noël. « Je voulais leur apporter quand même un peu de bonheur et d’amour malgré ces temps difficiles. J’ai eu cette idée-là avec ma mère et mes collègues de classe ont embarqué à fond ! Je suis content et fier », mentionne-t-il. Les enfants ont d’abord choisi s’ils désiraient écrire à un homme, une femme ou un couple et ont pris une méthode aléatoire pour déterminer qui serait leur correspondant.

Les fêtes de fin d’année sont souvent un moment où les gens veulent donner au suivant. Pour ces élèves, rendre heureuses des personnes âgées était important. « Mon but, c’était d’apporter du positif, car ils seront seuls à Noël. Je me mets à leur place et ça me ferait chaud au cœur de recevoir ça », explique Zachary, 10 ans. Cette bonne action les rend fiers et heureux. « Je me sens presque comme un super héros », affirme Ézéckiel. Mahélie, 11 ans, espère que les résidents seront aussi heureux de recevoir cette lettre qu’elle de l’avoir écrit. « Je veux leur donner de la joie et du bonheur comme avant la COVID », exprime-t-elle.

Compte tenu des mesures sanitaires, les enfants ne pouvaient aller porter les lettres en personne. C’est donc Mme Tessier qui a remis le colis à Sylvie Lapointe, directrice du Manoir de l’EAU VIVE afin qu’elle les distribue aux résidents. Cette activité est une opportunité d’apprentissage pour les jeunes. « Je crois que ce projet a ouvert les yeux aux élèves sur le bonheur qu’apportent des petits gestes. Cette initiative aura certainement un impact sur de futures activités. Je suis très impressionnée et émue de leur altruisme et de leur générosité. Ces jeunes-là ont un cœur immense », exprime l’enseignante.

Article précédentArticle suivant
©2021 Journal Le Haut-Saint-François