Actualités

Prolongement de l’autoroute 410 : Cookshire-Eaton se prépare à plus d’achalandage

Prolongement de l'autoroute 410

Le prolongement de l’autoroute 410 jusqu’à la route 108 est maintenant ouvert. Le projet de 241 M$ résout différents problèmes de sécurité, de déplacements et de fluidité.

Le prolongement de l’autoroute 410 jusqu’à la route 108, désormais ouvert, amène un flot supplémentaire de circulation à Cookshire-Eaton. La mairesse, Sylvie Lapointe, voit cet achalandage d’un bon œil et assure que la municipalité est prête à accueillir cette affluence.

Selon Mme Lapointe, l’augmentation de circulation à Cookshire-Eaton est une bonne nouvelle pour la ville. « On est content. On prévoit 25 % plus de personnes qui vont passer par la 108 étant donné que pour aller à Mégantic, ça va raccourcir leur trajet », exprime-t-elle. Celle-ci anticipe également des retombées économiques. Notamment avec le projet domiciliaire de Johnville. Selon elle, avec l’autoroute, Cookshire-Eaton devient plus près de Sherbrooke et elle espère qu’en circulant à travers la municipalité, les visiteurs auront le goût de venir s’y installer. De plus, des attraits touristiques sont déjà en place, tel que la boutique Étoiles du terroir, située à la Maison de la culture et d’autres sont prévus, soit le projet du Cœur villageois. Ce dernier a pour but de vitaliser la rue Principale pour la rendre plus attrayante.

Cet achalandage supplémentaire risque toutefois d’augmenter la problématique de la circulation à la jonction des routes 108 et 253. « C’est un problème déjà, c’est sûr que ça va augmenter, mais avec le ministère, on avait tout fait pour essayer de voir qu’est-ce qu’on pourrait faire. Le problème est là et il va toujours rester », mentionne Mme Lapointe. Elle explique que la côte fait en sorte qu’il ne peut y avoir de feux de circulation et l’idée d’un rond-point n’est pas possible, car selon elle, il faudrait démolir l’Ultramar, le bureau de poste et la Caisse Desjardins. Les citoyens devront donc s’adapter, explique-t-elle.

Rappelons que le prolongement de l’autoroute 410 vise à résoudre des problèmes de sécurité, de déplacements et de fluidité observés en périphérie de Sherbrooke. Les objectifs sont, entre autres, d’améliorer le confort et les niveaux de services offerts aux usagers, principalement à l’intersection des routes 108 et 143. Les travaux permettent également d’offrir au camionnage, un chemin de transit évitant les zones urbanisées situées au sud de l’agglomération de Sherbrooke. Le projet est d’un coût total de 241 M$.

Article précédentArticle suivant
©2021 Journal Le Haut-Saint-François