Actualités

Consultation citoyenne à Chartierville : Identifier les besoins des aînés

Kenneth Cameron, conseiller municipal de la municipalité de Chartierville

Kenneth Cameron, conseiller municipal de la municipalité de Chartierville.

Un peu plus d’une vingtaine de personnes participaient à la consultation citoyenne donnée via vidéo-conférence à Chartierville, en décembre dernier. L’activité organisée par le conseiller municipal, Kenneth Cameron, visait à identifier les besoins des aînés.

M. Cameron a planifié cet événement avec le soutien de différentes personnes du milieu, soit Martine L’Heureux, agente de développement, à l’Observatoire estrien du développement des communautés (OEDC), Isabelle Couture, directrice du développement local et des communications à la Société d’aide au développement de la collectivité (SADC), Olivier Jean, agent de migration Place aux jeunes, au Carrefour jeunesse-emploi du HSF et Nathalie Guesneau, coanimatrice.

L’idée de cette rencontre vient d’une étude faite au printemps 2020 par des étudiants en gérontologie. Ceux-ci désiraient noter la participation sociale des aînés dans le contexte des festivités du 150e anniversaire de Chartierville. Suite à cette étude, M. Cameron souhaitait en savoir davantage sur les préoccupations qui touchent les citoyens. « Le rapport va servir pour aider le conseil municipal de Chartierville à répondre aux besoins des aînés quand arrivent des offres de subventions », explique le conseiller. De cette façon, les élus seront en mesure d’élaborer des plans qui vont mieux représenter les besoins présents.

Lors de la consultation citoyenne, trois grandes problématiques sont ressorties. D’abord, celle du transport. Les personnes âgées n’ont pas de moyens de transport pour se rendre à leurs rendez-vous médicaux ou faire leurs commissions, selon M. Cameron. L’hébergement est également une problématique récurrente. « Les gens ici ont des grandes maisons, mais c’est trop grand pour eux », explique le conseiller. Selon lui, il pourrait même être intéressant d’y construire une petite résidence pour personnes âgées. Rien d’aussi gros que celle de Cookshire-Eaton, exprime-t-il, mais un immeuble de quelques chambres pourrait convenir. Finalement, la problématique du manque de ressources. « Il y a beaucoup d’aînés qui ont été obligés de quitter Chartierville contre leur volonté parce qu’ils n’avaient pas de ressources », mentionne M. Cameron. Les citoyens souhaitent demeurer dans leur communauté et le manque de ressources nuit à cette volonté.

Un rapport décrivant les constats dégagés lors de cette consultation avec les organisateurs sera partagé avec les citoyens. Celui-ci permettra de cibler un ou plusieurs projets en soutien à une ou plusieurs problématiques. De plus, grâce à l’OEDC, l’engagement de la municipalité dans cette démarche permettra d’obtenir un fonds de 3 000 $ pour réaliser un projet qui découle directement de cette démarche. De son côté, M. Cameron présentera ce rapport, ainsi que les différentes problématiques et solutions, lors d’une rencontre avec les élus municipaux en janvier.
Les organisateurs et les participants sont très satisfaits de la tenue de cette rencontre citoyenne.

Article précédentArticle suivant
©2021 Journal Le Haut-Saint-François