Actualités

Rencontre avec les organismes communautaires : Les défis exacerbés par la pandémie

actualite

L’augmentation de la détresse et des besoins sur le terrain, les problèmes d’épuisement et de santé mentale, ainsi que l’accès des organismes aux ressources humaines et financières font partie des défis exacerbés par la pandémie que font face les organismes communautaires.
C’est ce qui est ressorti de la rencontre virtuelle impliquant plusieurs organisations et la députée de Compton-Stanstead et ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau. Celle-ci était accompagnée de la députée de Sherbrooke, Élisabeth Brière.
Divers organismes offrant des services essentiels aux populations vulnérables de la région, tels que les Corporations de développement communautaire (CDC), les Centres d’action bénévole (CAB), les organismes d’aide, que ce soit alimentaire, aux victimes de violence conjugale, aux jeunes, aux familles ou aux aînés, participaient à la rencontre. Pour faire face aux différentes problématiques accentuées par la pandémie, les acteurs du secteur communautaire ont dû redoubler d’ingéniosité pour innover et adapter leurs services. « Depuis mai dernier, Centraide Estrie a soutenu 73 projets pour un montant total de 1 096 362 $ grâce au Fonds d’urgence pour l’appui communautaire (FUAC). Ces sommes ont aidé les organismes à offrir des services essentiels aux personnes vulnérables pendant la pandémie. Le FUAC a également permis de déployer le service d’information et de référence 2-1-1 en Estrie. Nous sommes très reconnaissants de la confiance que nous témoigne le gouvernement du Canada et nous les remercions de nous permettre de garder nos communautés fortes », exprime Marie-Hélène Wolfe, directrice générale de Centraide Estrie.

Outre les deux millions de dollars provenant du FUAC, des programmes canadiens de subventions salariales (SSUC) et d’aide au loyer (SUCL) ont fait office de bouée de secours pour les organismes. Ceux-ci espèrent que ces programmes seront prolongés et ont profité de la rencontre pour remercier les deux députées fédérales pour leurs suivis et du soutien moral. « Ces conversations régulières avec les leaders de notre communauté sont très importantes afin que nous puissions faire des recommandations appropriées lorsque les programmes d’aide sont développés. Ces intervenants(es) du milieu communautaire sont de véritables héros et c’est important qu’on soit là pour les accompagner de notre mieux », mentionne Mme Bibeau.

Article précédentArticle suivant
©2021 Journal Le Haut-Saint-François